Google : l’équipe en charge de la voiture autonome va s’émanciper

Mobilité
google-self-driving-car-project

Au sein d’Alphabet, un nouveau chapitre est pressenti pour le projet de véhicule autonome de Google, qui va gagner en termes de marges de manoeuvre.

Le projet de voiture autonome de Google change de configuration. Il va s’émanciper du X Lab  (l’ancien Google X avant l’ère Alphabet), le plus secret des départements d’innovation disruptive du groupe.

Lors d’un forum IT organisé à Palo Alto dans la Silicon Valley, John Krafcik, CEO de la division voiture autonome, a déclaré que le projet devrait suivre une route similaire à celle empruntée par la branche Verily (ex-Google Life Sciences) dédiée aux sciences de la vie, selon The Financial Times.

La priorité est de trouver des nouveaux locaux pour installer l’équipe et gagner davantage d’autonomie. Tout en choisissant un nouveau nom pour s’extraire de l’influence du nom Google. Mais, attention, malgré ces changements, le Google Self-Driving Car Project reste dans la sphère de la holding de supervision Alphabet.

Selon Recode, l’une des priorités est de renforcer le top management à des fonctions clés. En juillet, Kevin Vosen avait rejoint l’équipe en prenant le titre de directeur juridique. Un poste névralgique pour bien appréhender les problèmes juridiques de régulation avec l’avènement des voitures autonomes.

L’équipe de John Krafcik veut également recruter un responsable administratif pour superviser l’immobilier et l’organisation des espaces de travail.

Ce nouvel élan semble signifier que le projet de voiture autonome de Google se trouve dans une nouvelle dynamique alors que le sort d’autres branches disruptives comme la robotique (via Boston Dynamics) est plus incertain.

(Crédit photo : NetMediaEurope)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur