Altavista allégé et pourtant plus costaud

Mobilité

Retour aux sources des moteurs de recherche pour Altavista. Le pionnier ouvre un nouveau site de recherche sur le Web dénué de tous messages publicitaires et dont les méthodes de classement des réponses s’inspirent des derniers concurrents de la place.

Nous vous l’annoncions hier (voir édition du 3 mai 2000), Altavista a décidé de se recentrer sur son métier de base, à savoir le moteur de recherche. Vrai que la page d’accueil d’Altavista est devenu un peu confuse à force de vouloir devenir un portail multi-services. C’est maintenant chose faite avec la création d’un nouveau site, raging.com. Pour le moins, on peut le qualifier de dépouillé !

Mais la vrai nouveauté n’est pas seulement là. Bien que basé sur un index de 250 millions de pages d’une taille identique, donc, à celui d’Altavista, Raging proclame une rapidité sans égal. Et ce n’est pas tout. Bien qu’étant un des pionniers des moteurs de recherche, Altavista s’inspire des méthodes des petits nouveaux. Ainsi, Raging.com propose un classement par pertinence des réponses inspiré du système de Google. Pratiquement, le moteur considère qu’une page souvent citée par d’autres pages est plus pertinente qu’une autre qui l’est moins. Cela s’appelle de l’analyse de liens. Les pages les plus souvent référencées par d’autres sites, et donc par définition les plus populaires, ont plus de chance de se retrouver en haut de la liste. Cette méthode venant s’ajouter à la plus classique analyse de nombre d’occurrences du ou des mot-clés choisis.

Pour essayer le nouvel Altavista : Raging.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur