Altice bien parti pour conquérir Portugal Telecom

Régulations
altice-vise-portugal-telecom

Altice, la holding d’investissement de l’entrepreneur télécoms Patrick Drahi basée au Luxembourg, a initié des négociations exclusives pour remporter l’opérateur historique Portugal Telecom.

Altice a lancé des négociations exclusives avec le groupe brésilien Oi en vue d’une acquisition de Portugal Telecom.

La holding luxembourgeoise d’investissement de l’entrepreneur télécoms Patrick Drahi (propriétaire du nouvel ensemble Numericable-SFR en France) serait prêt à mettre 7,4 milliards d’euros pour s’emparer de l’opérateur télécoms historique au Portugal. Dont 500 millions en fonction des performances commerciales de PT.

Avec ces discussions avancées, elle coupe l’herbe sous le pieds de concurrents comme les fonds d’investissement qui avaient cherché à monter des offres de leur côté comme Apax Partners et Bain Capital. Mais Altice a dû surenchérir pour remporter définitivement l’attention du groupe Oi et s’engager sur le front de la création de postes (4000) pour séduire les pouvoirs publics.

A travers sa société Terra peregrin, Isabel dos Santos (la fille aînée du président de l’Angola) avait également avait lancé une offre publique d’achat (OPA) sur PT en engageant 1,2 milliard d’euros. Mais en vain.

Pour les modalités de financement, Altice assure compte s’appuyer sur la trésorerie existante mais surtout elle compte lever  jusqu’à 5,7 milliards d’euros de dette nouvelle selon Reuters. Et cela pourrais passer par une émission d’obligations à haut rendement. Une approche similaire à celle adoptée pour acquérir SFR dans le cadre d’un rapprochement avec Numericable en France.

Portugal Telecom a engagé un déploiement important autour de la fibre optique et commercialise des offres triple play (Internet très haut débit, télévision, téléphonie fixe) voire quadruple play (en y ajoutant la téléphonie mobile).

En septembre 2013, Portugal Telecom avait ouvert un méga-date center (75 500 mètres carrés, 50 000 serveurs, 30 Po de capacité de stockage) présenté comme le plus grand centre de données en Europe, selon Silicon.fr.

L’opérateur PT affichait l’an passé une base globale de 100 millions de clients. Ses principaux concurrents sont Vodafone et Optimus.

En 2013, le groupe Orange s’était retiré du Portugal rappelle Silicon.fr. Considérant qu’il n’avait pas de carte maîtresse à jouer sur un marché en consolidation.


Quiz : Connaissez-vous Numericable ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur