Altice veut tout récupérer de SFR

BourseEntrepriseFusions-acquisitions
OPE-Altice-SFR
3 0

Altice lance une OPE pour absorber le reliquat de 22,25% du capital de SFR qui lui échappe encore.

Altice veut le contrôle absolu de SFR. Le groupe télécoms de Patrick Drahi dévoilé un projet d‘offre publique d’échange volontaire afin de s’emparer de la totalité du capital de l’opérateur français. Celui-ci est déjà intégré dans son portefeuille mais il demeure un reliquat de 22,25% (valorisé 2,4 milliards d’euros) qui lui échappe encore.

Quelles sont les conditions avancées ? Le groupe Altice propose un échange la base de 8 nouvelles actions ordinaires Altice NV de catégorie A pour 5 actions SFR Group apportées.

Plusieurs objectifs sont affichés : « simplifier la structure capitalistique d’Altice et renforcer la flexibilité de son organisation », « consolider la position de leader sur le marché des télécoms français » et élargir la base d’investisseurs « qui souhaiteraient accompagner Altice dans sa croissance dans le monde », comme les Etats-Unis.

L’offre a été approuvée par les conseils d’administration d’Altice et de SFR Group. L’OPE devrait être bouclée d’ici la fin du quatrième trimestre 2016.

Altice précise que cette opération « ne devrait pas avoir d’impact sur la politique de SFR Group en matière de relations sociales et de gestion des ressources humaines ».

Alors qu’une grève est prévue demain (6 septembre) au sein du groupe télécoms français à l’appel de la CGT et la CFE-CGC pour dénoncer le plan de restructuration enclenché (un millier de départs volontaires sur 2016 et 4000 autres dans la période s’échelonnant de mi-2017 à 2019), ainsi qu’un arrêt du travail dans le centre de supervision du réseau Numericable-Completel, selon Silicon.fr.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur