Altice USA : vers la deuxième plus grosse introduction « Tech » en 2017 ?

BourseEntrepriseOpérateursRéseaux
altice-IPO-bourse

Après Snapchat, l’introduction en Bourse d’Altice USA pourrait représenter l’une des plus grosses opérations de l’année 2017. Malgré le poids de l’endettement.

Altice, le groupe télécoms-médias de Patrick Drahi, vient de préciser les conditions de l’introduction en Bourse de sa filiale américaine, qui incluse en particulier les actifs de ses deux câblo-opérateurs rachetés entre 2015 et 2016 (Suddenlink et Cablevision) pour un montant de presque 27 milliards de dollars.

La perspective d’un projet IPO avait été révélée fin 2016 et un premier pas vers le régulateur des marchés financiers aux USA (SEC) a été accompli en avril. Les modalités viennent d’être précisées en vue d’une entrée sur le NYSE.

Altice USA pourrait émettre un volume de 46,5 millions d’actions afin de lever jusqu’à 1,6 milliard de dollars. La fourchette de prix de l’action pour l’introduction est située entre 27 et 31 dollars. La valorisation de la filiale américaine du groupe Altice se situerait dans une tranche de 20 à 23 milliards de dollars.

Selon l’AFP, cette introduction en Bourse serait susceptible d’être la deuxième plus grosse opération en Bourse sur 2017, après celle de Snapchat.

Sachant que la maison-mère Altice est parallèlement cotée sur Euronext Amsterdam. Le groupe ayant la volonté de se développer à la fois en Europe (avec notamment SFR en France) et aux Etats-Unis.

Au sein d’Altice USA, les deux câblo-opérateurs Suddenlink et Cablevision (Optimum), opérant 21 Etats, disposent d’une base globale de  4,9 millions de clients grand public et entreprises. Ce qui place l’ensemble à la quatrième place du marché américain.

En 2016, Altice USA a réalisé un chiffre d’affaires de 9,1 milliards de dollars (pro forma), un résultat d’exploitation de 598 millions de dollars et une perte nette de 721 millions de dollars. Le niveau de dette est élevé : 22,3 milliards de dollars à fin mars 2017.

Ce qui ne l’empêche pas de montrer un certain intérêt pour d’autres cibles potentielles comme Fois (groupe Verizon), Cox Communications ou Mediacom.

Le mois dernier, Altice a annoncé une rationalisation de sa stratégie branding de l’ensemble de ses filiales : Altice deviendra progressivement la principale marque commerciale. En France, la marque SFR devrait progressivement s’estomper.

En début de semaine, Altice a également annoncé une alliance commerciale avec Netflix autour de la vidéo à la demande.

(Crédit photo : Altice)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur