Altitude Telecom confirme le lancement d’une offre Wimax pour les particuliers et TPE

MobilitéRéseauxTrès haut débit

L’opérateur a confirmé le lancement d’une offre d’accès internet Wimax dans 17 départements. Il cible les délaissés du haut débit situés dans les territoires ruraux couverts par son réseau hertzien.

C’est une information révélée par ITespresso.fr que vient de confirmer l’opérateur télécom normand, Altitude Telecom.

Dans un communiqué, l’opérateur déclare qu’il lancera, début septembre, une offre dual play (accès Internet et téléphonie) basée sur la technologie hertzienne WiMax. Elle sera proposée aux particuliers et aux très petites entreprises situés dans des zones blanches, ces dernières touchant 2% de la population et 10% du territoire français.

L’opérateur souhaite ainsi poursuivre son développement sur le marché de niche de l’accès internet en zone rurale ou peu dense. Il a créé pour cela une marque dédiée, “WiBox”.

Altitude parle d’un service disponible à l’échelle nationale. Mais dans les faits, l’offre ne sera proposée que dans 17 départements (12, 14, 27, 31, 39, 55, 61, 64, 67, 72, 76, 79, 85, 71, 21, 89, 35) dans lesquels une filiale du groupe opère des réseaux financés par les collectivités.

“Si Wibox cible aujourd’hui les zones blanches, il n’est pas exclu de faire évoluer l’offre vers d’autres territoires et vers des services complémentaires” , précise Sébastien Bonutto, le responsable de l’activité Wibox chez Altitude Telecom, interrogé par ITespresso.fr.

Cette évolution de l’offre WiBox devrait sans doute intervenir d’ici la fin de l’année avec la mise en place d’une offre DSL incluant des services triple play.

Sébastien Bonutto précise que “nous sommes fournisseur de service, donc cette extension pourra se faire avec l’appui de réseaux tiers comme ceux initiés par les collectivités et exploités par Altitude infrastructure sur lesquels nous sommes présents aujourd’hui”.

Un dernier espoir pour le Wimax ?

Pour espérer imposer massivement et durablement le Wimax, Altitude Telecom va devoir batailler très dur car les barrières sont nombreuses. En premier lieu, parce que France Telecom ne va sans doute pas rester insensible à ces offres qui se passent totalement de ses infrastructures et donc, va sans doute être tenté de revoir sa stratégie dans les zones grises et blanches.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur