Altnet, la face cachée de Kazaa

Mobilité

En plus de son application d’échange de fichiers entre ordinateurs distants, Kazaa renferme un logiciel qui permettra d’exploiter les ressources des machines installées sur son réseau. Altnet, développé par Brilliant Digital Entertainment, permettra de distribuer de la publicité ou tout autre produit numérique via les machines des utilisateurs. En théorie, ces derniers pourront refuser ce “service” dont l’activation leur sera signalée par un message.

Le logiciel de peer-to-peer Kazaa réserve bien des surprises à ses utilisateurs. Après avoir “planté” les affiliés à Morpheus (voir édition du 6 mars 2002), un document déposé auprès de la SEC (Securities and exchange commission, gendarme de la Bourse américaine équivalent à la COB française) nous apprend que depuis février 2002, Kazaa cache un logiciel non signalé, en plus du traditionnel spyware chargé d’espionner votre navigation pour le compte d’annonceurs. Il s’agit d’une application intitulé Altnet Secureinstall utilisée par la société Brilliant Digital Entertainment, plus connue pour ses technologies de distribution en ligne de publicités en 3D. Selon cette société, activer Altnet sur les postes des millions d’utilisateurs prendrait très peu de temps et pourrait se faire dans les semaines qui viennent.

Accord par défaut

Ce logiciel intrus s’appuiera sur le réseau d’échange de fichiers de Kazaa pour distribuer publicités, musique ou autres produits numériques d’autres sociétés commerciales. Il pourrait même exploiter les ressources inutilisées par les machines du réseau pour effectuer du calcul distribué. Autrement dit, Brilliant pourrait s’appuyer sur sa base d’utilisateurs “infectés” pour commercialiser ses services auprès de sociétés tierces. Au moment de l’activation d’Altnet, l’utilisateur devrait être informé par un message selon le principe de l’opt-in qui permet théoriquement de refuser l’exploitation de ses ressources et données. Sauf qu’en installant Kazaa, les utilisateurs ont, par défaut, accepté que leur ordinateur soit utilisé sans compensation aucune. Rien n’indique que cette condition d’utilisation ne sera pas appliquée, par défaut, à Altnet.

Pour incruster Altnet dans Kazaa, Kevin Bermeister, le PDG de Brilliant, a fondé la société Altnet en février 2002 en association avec les deux fondateurs de Kazaa. De plus, Kazaa avait été rachetée, en janvier dernier, par la société australienne Sharman Networks pour éviter une éventuelle fermeture suite à sa condamnation par un juge hollandais (voir édition du 30 novembre 2001). Or, il apparaît que la fondatrice de Sharman Networks, Nicola Hemming, est une ancienne collaboratrice de Kevin Bermeister. Avec de telles relations, il paraît facile de rajouter sa technologie dans un logiciel tiers. Les internautes apprécieront à leur manière ce discret supplément.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur