Amanda Todd : l’horreur du harcèlement sur le Web, la vengeance des Anonymous

Marketing
amanda-todd-harcelement-web-anonymous-cyber-intimidation

Victime de harcèlement via les réseaux sociaux depuis trois ans, une adolescente canadienne s’est suicidée. Une histoire qui a secoué le pays et qui a suscité la colère des Anonymous (bonus vidéo).

C’est la face obscure des réseaux sociaux qui ressurgit avec l’histoire d’Amanda Todd, dans laquelle s’imbrique la vengeance des Anonymous.

Cette adolescente de 15 ans vivant au Canada s’est suicidée après avoir fait l’objet de harcèlement (en particulier sur le Web) pendant trois ans. Ce qui l’a conduit à abuser de drogues et d’alcool.

Les soucis d’Amanda ont commencé à 12 ans après avoir fait la connaissance sur le Net d’un homme qui lui demande de lui montrer sa poitrine par webcam interposée.

Son correspondant prend une photo et la balance sur Facebook. L’effet viral fait le reste.

Depuis, la jeune fille fait l’objet de harcèlement. Bien qu’elle change plusieurs fois d’école, rien n’y fait. Elle sombre dans la dépression.

Encore récemment, à travers une vidéo sur YouTube, elle appelait à l’aide.

On le sait : Anonymous a déclaré la guerre à la pédophilie sur Internet.

Dans le cas d’Amanda, le réseau de hacktivistes a également visé l’individu présumé qui l’avait harcelé.

Comment ? En diffusant une vidéo sur Internet et en balançant son identité et son adresse sur Internet quelques jours après le suicide de l’adolescente.

Selon France Info, cette attitude mêlant dénonciation et appel à la justice privée relance au Canada le débat sur la “cyber-intimidation”.

Christy Clark, la Première ministre de la province de Colombie-Britannique, évoque l’opportunité d’en faire un délit.

Cette histoire a donc suscité beaucoup d’émotion au Canada.

Des milliers de messages en guise d’hommage ont été postés sur les réseaux sociaux depuis qu’Amanda a mis fin à ses jours.

En France, la Commission nationale de l’informatique et des libertés propose un focus sur le “cyber-harcèlement” sur son site Internet.

Bonus vidéo YouTube : les Anonymous visent le harceleur présumé d’Amanda Todd :

Crédit photo : Shutterstock – Copyright : Lee Avison Photography


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur