L’Amazon App Shop pose ses valises en France

MobilitéOS mobilesTablettes
App Shop Amazon

L’Amazon App Shop, ce magasin d’applications Android apparenté au Google Play, traverse l’Atlantique et ouvre ses portes dans cinq pays d’Europe., dont la France. Seule la Kindle Fire manque à l’appel.

Un an après ses débuts aux Etats-Unis, l’Amazon App Shop, ce magasin d’applications Android apparenté au Google Play, ouvre ses portes en France.

Sa première phase de conquête s’étend à quatre autres pays européens : l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et le Royaume-Uni.

Pour Amazon, il s’agira d’enrichir l’offre actuelle tout en composant avec la préexistence d’une multitude de parcs logiciels, non seulement celui de Google, mais aussi les nombreux services tiers qui regroupent des centaines de milliers d’applications.

Passé les partenaires que constituent les éditeurs de jeux Rovio et Electronic Arts, le groupe de Jeff Bezos annonce des accords avec plusieurs éditeurs français pur beurre, notamment Dailymotion, Marmiton et Voyages-SNCF.

Les développeurs du Vieux Continent sont sur le coup depuis plusieurs semaines. A leur adresse, Amazon a joué la transparence, évoquant un strict contrôle qualité avant publication.

Quand Google Play et l’App Store d’Apple comptent des centaines de milliers d’applications, le répertoire de l’App Shop devrait se chiffrer en dizaines de milliers.

Chaque jour, une application payante sera mise en avant et une gratuité exceptionnelle s’appliquera, 24 heures durant. Des contenus additionnels (musique, vidéo à la demande, livres numériques, etc.) seront de la partie.

Pour en stimuler l’adoption, Amazon se devra d’y adjoindre un terminal. Par exemple, la Kindle Fire, cette tablette de 7 pouces toujours pas sortie en Europe, alors qu’elle a connu un démarrage fulgurant aux Etats-Unis, écoulée à quelque 5 millions d’unités au dernier trimestre 2011.

Cette commercialisation interviendrait à point nommé pour contrer Google, dont la rivale Nexus 7 s’invitera chez les revendeurs français le 3 septembre.

A moins qu’il ne s’agît d’un de ces seconds couteaux, de ces Kindle Fire améliorées, pressenties pour intégrer la 4G et des écrans d’une définition supérieure, avec en l’occurrence jusqu’à 1920 x 1200 points sur une dalle de 9,4 pouces.

L’éventualité de voir émerger, à terme, un smartphone, n’est pas pour autant à exclure. Des allusions en ce sens se sont fait jour au début de l’été.

Amazon aurait sollicité le sous-traitant high-tech taïwanais Foxconn.

Amazon App Shop

———– Quiz ITespresso.fr ————-
Etes-vous un expert d’Amazon.com ?
Evaluez vos connaissances sur notre quiz
——————————————–


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur