Amazon ne brille pas vraiment avec ses résultats

BourseEntrepriseMarketing
amazon-resultats-financiers-T2-2013

Amazon affiche une perte nette sur le T2 2013. Ce qui ne l’empêche de poursuivre l’innovation dans le BtoC (Amazon Coin) et le business cloud pro via AWS.

Retournez le miroir financier d’Amazon.com : alors que le pionnier du commerce électronique affichait un résultat net de 7 millions de dollars au deuxième trimestre 2012, il présente désormais une perte nette d’un montant similaire un an plus tard.

Il affichait encore un bénéfice net le trimestre précédent.

Le résultat d’exploitation souffre également : – 26% à 79 millions de dollars.

Une tendance qui déçoit assez logiquement les analystes financiers. Même si le chiffre d’affaires progresse de 22% (de 12,83 milliards à 15,70 milliards de dollars).

Selon Reuters, le groupe de Jeff Bezos escompte un résultat opérationnel compris entre une perte de 100 millions de dollars et un bénéfice de 275 millions (autant dire un grand écart) et un chiffre d’affaires situé dans une fourchette de 15,45 – 17,15 milliards.

Jeff Bezos porte un intérêt particulier au développement de sa gamme de liseuses Kindle et de tablettes Kindle Fire. En attendant un éventuel smartphone ou phablette ? La rumeur se répand.

Parmi les principales nouveautés annoncées dans le courant du deuxième trimestre 2013, Amazon a étendu l’exploitation de son app store au monde entier.

Les clients peuvent désormais acheter des applications et des jeux directement sur la place de marché disponible sur Mac, PC, les terminaux Android (notamment la Kindle Fire).

Le groupe Internet a également lancé sa monnaie virtuelle (Amazon Coins) pour faciliter les achats de ce type de biens de consommation numérique.

Amazon court également après le cloud via Amazon Web Services. Dans le courant du printemps, il avait organisé un sommet à Paris pour stimuler son écosystème français.

La priorité est donnée au renforcement des services de sécurité IT comme l’obtention de la certification FedRAMP aux Etats-Unis qui lui permettra d’accéder à des marchés sensibles de l’exploitation de données au cœur de l’administration américaine.

Il renforce également sa propre politique de certification pour élargir son propre cercle de partenaires IT dans le monde.

Toujours dans sa volonté de faire les coûts dans le cloud pour rester compétitif, Amazon Web Services a également annoncé début juillet une baisse “jusqu’à 80%” sur les instances dédiées Amazon EC2, les frais dédiés par région passant de 10 dollars à  2 dollars de l’heure (dans n’importe quelle région où au moins une instance dédiée de tout type est active).

Les Instances Dédiées permettent de tirer profit d’Amazon VPC et du cloud AWS (provisionnement “élastique” à la demande, facturation en fonction de l’utilisation, réseau virtuel privé isolé), tout en s’assurant que les instances de calcul Amazon EC2 sont isolées au niveau matériel.

——————

Quiz : Connaissez-vous vraiment Amazon ?

——————


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur