Amazon pense conduite autonome des drones aux transpalettes

E-commerceMarketingMobilité
amazon-conduite-autonome

Amazon aurait constitué une équipe chargée de réfléchir à l’intégration, dans la logistique du groupe, des technologies de conduite autonome.

Amazon s’intéresse aussi à la conduite autonome.

À en croire le Wall Street Journal, la firme a constitué, il y a plus d’un an, un « groupe de réflexion » composé d’une douzaine de personnes.

Cette équipe n’aurait pas pour objectif de développer des technologies, mais d’envisager l’exploitation de solutions existantes pour améliorer la logistique du groupe.

Par « améliorer », il faut notamment entendre « réduire les coûts »*, qui ont dépassé les 5 milliards de dollars au 4e trimestre 2016 (+ 26 % d’une année sur l’autre).

Outre les véhicules, en tête desquels les camions, la démarche pourrait être appliquée aux transpalettes dans les centres de distribution, ainsi qu’aux drones.

Amazon ne cache pas ses ambitions sur ce dernier point. Une première livraison commerciale a été bouclée en décembre dernier au Royaume-Uni, dans le cadre de l’offre Prime Air. On peut supposer un avec la requête effectuée auprès de la FCC (agence gouvernementale régulatrice des télécoms aux États-Unis) pour mener des tests de communication sans fil sur diverses bandes de fréquences.

* Pour le moment, Amazon s’attache à communiquer sur la création d’emplois. La branche française a annoncé, à la mi-février, prévoir 1 500 embauches en CDI d’ici à fin 2017. Les recrutements se répartiront entre le réseau de centres logistiques, la R&D, l’activité cloud (Amazon Web Services) et le siège de Clichy, dans les Hauts-de-Seine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur