Amazon : des smartphones à prix cassés contre de la publicité

MarketingMobilitéPublicitéSmartphones
3 4

Amazon va proposer des remises importantes sur des smartphones Android, en échange de publicité affichée sur l’appareil et d’applications préinstallées.

Amazon n’a pas réussi son entrée dans le secteur des smartphones, puisque le Fire Phone s’est tout simplement soldé par un échec. Mais la firme de Jeff Bezos n’a pas dit son dernier pour pousser ses services et ses publicités sur les smartphones.

Sa dernière initiative en date consiste à proposer des smartphones Android avec des remises importantes. En contrepartie, l’appareil diffusera de la publicité et embarquera des applications préinstallées de services d’Amazon.

On pense bien entendu aux « offres spéciales » que les utilisateurs de liseuses Kindle et de tablettes Kindle Fire connaissent parfaitement. Là encore, les appareils sont commercialisés à un moindre tarif mais de la publicité est diffusée sur l’écran de verrouillage, sans que l’utilisateur puisse la contrôler.

Ces remises sur une sélection de smartphones sont pour l’heure cantonnées aux États-Unis et ne concernent que les abonnés au service Premium d’Amazon.

En guise de rodage de sa nouvelle offre commerciale, deux smartphones seront éligibles à ces remises à compter du 12 juillet prochain.

Il y aura le Moto G de quatrième génération signé Motorola. Il s’agit d’un terminal avec un SoC (System on Chip) intégrant un processeur à 8 cœurs cadencés jusqu’à 1,5 GHz, 2 Go de RAM et qui est équipé d’un écran Full HD de 5,5 pouces. Son prix passera de 200 dollars (version avec 16 Go de flash interne) à 150 dollars.

Est aussi concerné le BLU R1 HD du constructeur BLU basé en Floride. L’appareil d’entrée de gamme est équipé d’un SoC MediaTek 6735 (avec CPU à 4 cœurs cadencés jusqu’à 1,3 GHz), épaulé par 1 Go de RAM. Il est équipé d’un écran HD de 5 pouces protégé par Gorilla Glass 3. Avec une remise de 50 %, son tarif passera de 100 dollars à 50 dollars.

Les publicités seront distillées sur l’écran de verrouillage du smartphone ainsi que sous les notifications qui apparaissent aussi sur l’écran de verrouillage. Si le mobinaute pourra les retirer d’un simple balayage à l’écran, il ne pourra pas contrôler leur fréquence d’apparition.

Amazon précise par ailleurs qu’aucune donnée personnelle ne sera partagée avec les publicitaires.

Quant aux applications qui seront préinstallées, elles pourront être retirées de l’écran d’accueil mais pas désinstallées de l’appareil.

Reste à savoir si les acheteurs seront réceptifs à ces offres. Ils sont déjà habitués à la publicité sur terminaux mobiles, même si elle provenait jusqu’à présent de services, de sites internet visités et des applications. Le succès populaire des systèmes d’adblocking montre qu’une frange des utilisateurs la trouve déjà trop envahissante en l’état, même si là encore elle est la clé de voûte d’un internet gratuit ou d’applications également gratuites.

(Crédit photo : Evan Lorne, Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur