Amazon dévoile un service de grid computing

Cloud

Outre ses activités marchandes en ligne, le site pionnier américain poursuit
ses initiatives dans les web services.

Amazon a dévoilé une version bêta restreinte de son nouveau service Elastic Compute Cloud (EC2) service. Le service offre aux développeurs de services Web un accès à la puissance de calcul via Internet, ce que l’on désigne plus communément sous le terme de “grille”. Les utilisateurs paient uniquement pour les ressources qu’ils utilisent, leur évitant ainsi les investissements coûteux associés au développement d’un nouveau centre de données.

“Ce service permet de contourner la complexité liée à la planification des capacités en transformant des coûts fixes généralement élevés en coûts variables nettement inférieurs”, explique Amazon sur son site Internet. “Il permet aussi de limiter les dépenses associées à la sécurité des performances des serveurs Web nécessaires en cas de pics de trafic périodiques. “

Le service est intégré à l’offre Amazon Web Service (AWS), qui mobilise les ressources nécessaires aux développeurs pour mettre au point des applications en ligne. Le service AWS inclut également le service de stockage en ligne S3 et le service Amazon Mechanical Turk, lequel offre un système permettant aux utilisateurs d’exécuter des tâches simples difficiles à automatiser.

L’accès au serveur Amazon coûte 0,10 dollar par heure et 0,20 dollars par Gigaoctet (Go) de trafic Internet. Les clients doivent payer tous les mois la somme de 0,15 dollar par Go de stockage via le service de stockage S3.

Les clients accéderont ainsi à un serveur utilisant un processeur Xeon cadencé à 1,7 Ghz, avec 1,75 Go de RAM, un disque dur de 160 Go et une bande passante allant jusqu’à 250Mbit/s.
Les utilisateurs pourront créer une image standard à partir de toutes leurs applications, bibliothèques et données, et appliquer ces paramètres à une nouvelle machine en quelques minutes seulement.

La dernière offre d’Amazon est proche de celle baptisée Retail Grid de Sun Microsystems, qui offre un accès à la puissance de calcul au tarif d’1 dollar par heure d’utilisation CPU.

Amazon présente son service comme un moyen de mettre en service instantanément de nouveaux serveurs, tandis que l’offre de Sun se concentre essentiellement sur les applications de traitement de données telles que le rendu vidéo et le traitement vocal.

Lors du lancement officiel de son service en mars dernier, Sun a notamment dévoilé une application capable de transformer le journal du matin en podcasts compatibles avec n’importe quel lecteur de musique portables.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 25 août 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur