Amazon France : le chiffre d’affaires déclaré en 2011 serait largement sous-estimé

Marketing

Une note publiée par le Parlement britannique révèle qu’Amazon a réalisé dans l’Hexagone un chiffre d’affaires très largement supérieur aux 110 millions déclarés… Explications.

On n’en finit plus de parler des tours de passe-passe fiscaux des grands acteurs américains établis en Europe, de Google à Starbucks en passant par…Amazon.

Un sujet sensible qui irrite des acteurs de la (grande) distribution comme Système U et la FNAC.

Interrogé avec vigueur par une commission ad hoc du Parlement Britannique en novembre dernier, au même titre que Google et Starbucks, le géant du e-commerce mondial a dû se justifier de ses pratiques d’évitement fiscal.

Des pratiques qui lui permettent de s’acquitter d’un impôt sur les sociétés dérisoire outre-Manche (mais aussi en France).

Le directeur des affaires publiques d’Amazon Andrew Cecil a été obligé de fournir des précisions écrites.

Des éléments étaient déjà sortis dans ce sens fin novembre.

Parmi les notes rendues publiques, on peut lire un chiffre assez ahurissant : Amazon a réalisé en France pas moins de 889 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2011.

Soit plus de huit fois plus que les 110 millions déclarés officiellement auprès des autorités françaises !

A quoi correspondent ces 110 millions d’euros ? A la compensation versée par la holding européenne, Amazon EU SARL, à la filiale française pour ses activités de logistique, relation clients, comptabilité, fiscalité, RH, merchandising et achats.

Le problème, on le sait bien maintenant, vient du fait que les ventes réalisées dans toute l’Europe par Amazon sont facturées depuis le Duché du Luxembourg.

Ce qui n’est pas sans faire pousser des cris d’orfraie aux champions locaux de la distribution, qui parlent à tout le moins de distorsion de concurrence et de concurrence déloyale dans une Europe qui a une monnaie unique mais des réglementations fiscales et sociales à géométrie variable !

Pour enfoncer le clou, le site de la chaîne d’informations en continu BFM TV a calculé, à partir des chiffres rendus publics, qu’en appliquant la marge avant impôt réalisée par Amazon dans le monde – elle serait comprise entre 2 et 5% – la firme de Jeff Bezos aurait dû verser logiquement entre 6 et 15 millions d’impôt sur les bénéfices.

En réalité, elle ne s’est acquittée que de 3,3 millions d’euros à ce titre…

(Source image: Shutterstock.com)

Amazon

Image 1 of 15

Amazon.com : le roi Jeff Bezos
Après avoir travaillé dans plusieurs entreprises financières aux Etats-Unis, Jeff Bezos est un pionnier du commerce électronique avec Amazon.com. Historiquement la première librairie en ligne. Devenu un grand supermarché, la place de marché affiche désormais un CA de 48 milliards de dollars.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur