Amazon Go : une première extension au Royaume-Uni ?

E-commerceMarketing
amazon-go-royaume-uni

Des indices laissent à penser que le concept Amazon Go d’épicerie du futur pourrait débarquer au Royaume-Uni.

Vers une première déclinaison Amazon Go au Royaume-Uni ? Amazon.com voudrait déployer son concept d’épicerie du futur outre-Manche.

Fin 2016, le groupe Internet marchand de Jeff Bezos avait présenté un concept de commerce « phygital » (mi-physique, mi-digital) pour créer « une expérience de shopping sans file d’attente et sans caisse ».

Il s’agit en fait d’un magasin truffé de capteurs qui suit le parcours du client. Une application mobile permet de régler les achats directement sans passer par une caisse.

Des tests approfondis ont montré quelques difficultés à tenir ses promesses en cas d’affluence. Le dispositif multi-capteurs (avec des technologies de deep learning et de vision computing sollicitées) ne résisterait pas au-delà de 20 clients présents simultanément en magasin.

Malgré ses difficultés d’absorption, Amazon pose des jalons pour le futur déploiement d’Amazon Go. Pour l’Europe, le premier point de chute serait le Royaume-Uni.

Selon Bloomberg, l’office britannique de dépôt de brevets a déjà accepté les enregistrements de deux slogans associés à Amazon Go : « No Lines. No Checkout. (No, Seriously) »et la déclinaison « No Queue. No Checkout. (No, Seriously.) » .) [ndlr : que l’on pourrait traduire par « Pas de file d’attente, pas de passage en caisse (non, vraiment.)].

Et une demande similaire serait en cours de validation au niveau européen. La punchline d’Amazon Go avait été découverte avec la diffusion de la première vidéo présentent Amazon Go. Disponible sur YouTube, elle a été visionnée 9 millions de fois.

Le groupe Amazon ne fait pas de commentaires sur le sujet de l’extension géographique d’Amazon Go. Le concept est approfondi en mode bêta, notamment par les employés d’Amazon du siège à Seattle.

Au Royaume-Uni, Amazon Go pourrait entrer en concurrence avec des groupes de grandes distribution comme Tesco ou Sainsbury Plc mais aussi des rois du discount comme Aldi et Lidl.

Sur ce même marché, Amazon a signé l’an dernier un accord avec with Wm Morrison Supermarkets pour la livraison de produits frais (Amazon Fresh).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur