Amazon met une pièce sur le paiement mobile avec GoPago

Régulations
amazon-gopago-pos

Amazon avance ses pions dans l’univers du paiement mobile en rachetant une partie du portefeuille technologique et des activités de la start-up américaine GoPago.

Amazon appuie sa stratégie d’incursion dans l’univers du paiement mobile avec l’acquisition de GoPago.

Née à l’initiative de deux Italiens (Vincenzo di Nicola et Leo Rocco), cette start-up basée dans la Silicon Valley s’est fait connaître pour son offre “de bout en bout” qui intègre, du vendeur au consommateur, la dimension du mobile pour faciliter l’expérience d’achat. Cette approche transversale s’est traduite par la mise à disposition d’une application gratuite dédiée aux smartphones (iOS, Android) et permettant de régler des commandes en ligne avant de les retirer en magasin.

Selon une source dite “proche du dossier” par TechCrunch, Amazon a racheté l’essentiel de ce portefeuille technologique… mais n’a pas manifesté d’intérêt pour l’autre activité majeure de GoPago, liée à la fourniture terminaux de paiement (POS, pour “Point of Sale”). Cette dernière est reprise par DoubleBeam, une société fondée par des spécialistes du paiement électronique passés notamment par PayPal et Green Dot (émetteur de cartes prépayées).

Du paiement à l’encaissement

L’offre en question allie hardware – sous la forme de tablettes et de mobilier numérique – et plate-forme logicielle délivrée en SaaS (Software-as-a-Service) avec administration distante via un portail Web, support de la connectivité 4G et plusieurs périphériques comme des balances ou des imprimantes.

DoubleBeam exploitera cette brique en complément à ses solutions e-commerce, avec l’objectif d’en faire à court terme un service autonome qui puisse reconvertir tout smartphone en terminal de paiement et d’encaissement. Avec le soutien financier de plusieurs fonds de capital-investissement dont JP Morgan Chase, GoPago avait amorcé des travaux en ce sens, avec une compatibilité initialement limitée au Nexus 4, au HTC One et aux Samsung Galaxy S3/S4.

A l’autre bout de la chaîne, on retrouve Amazon. Le groupe américain présidé par Jeff Bezos pourrait mettre les technologies de GoPago à profit en les combinant à son service “Log In and Pay with Amazon”, ce portefeuille électronique développé comme une alternative à PayPal. Il n’est pas exclu que la multinationale en vienne aussi à alimenter son mystérieux projet de plate-forme destinée à faciliter le commerce de proximité.

En toile de fond, l’éventuelle commercialisation, à l’horizon 2014, d’une gamme de smartphones vendus en marque blanche, sous l’estampe d’Amazon. Au cœur de l’expérience utilisateur, on retrouverait la place de marché Appstore et son système d’achat ‘in-app’, mais aussi ses API permettant à des tiers de vendre directement dans leurs applications des produits issus des boutiques Amazon.

amazon-gopago-paiement-mobile
GoPago propose de reconvertir les smartphones en terminaux de paiement connectés.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur Amazon ?

Crédit photo : Gopago


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur