Amazon et Microsoft se retrouvent au portillon de HERE

Big dataCloudData-stockage
amazon-microsoft-here
0 4

Amazon et Microsoft pourraient prendre une participation minoritaire dans HERE (cartographie, navigation). Et intervenir sur la partie cloud / big data ?

Amazon est bel et bien intéressé pour prendre une participation minoritaire dans HERE, le fournisseur de solutions de cartographie et de géolocalisation vendu en fin d’année dernière par Nokia à BMW, Audi (groupe Volkswagen) et Daimler (maison mère de Mercedes-Benz).

Mais la firme de Jeff Bezos n’est pas seule sur les rangs : Microsoft est aussi en négociation avec les trois constructeurs automobiles allemands, qui avaient mis 2,5 milliards d’euros sur la table au mois de décembre pour s’emparer de cette activité stratégique auprès du groupe télécoms finlandais.

Daimler a confirmé la situation au Wall Street Journal après qu’un membre de son board eut vendu la mèche dans le cadre d’un entretien avec le quotidien financier américain.

Un porte-parole a précisé que des discussions étaient également en cours avec plusieurs autres constructeurs automobiles.

Renault et Ford se sont déjà manifestés pour rejoindre l’initiative en tant qu’investisseurs, au même titre que l’équipementier Continental – dont le rival Robert Bosch s’est allié à TomTom, concurrent de HERE.

En s’adjoignant le concours de partenaires de l’industrie, Audi, BMW et Daimler s’attaquent au volet acquisition des données : plus il y aura de véhicules connectés* à sa solution, plus celle-ci sera précise.

Mais qu’en est-il du traitement de ces données contextuelles (travaux, bouchons, conditions météo…) et de leur diffusion en temps réel vers les utilisateurs de HERE ? Amazon et Microsoft pourraient être d’un grand service avec leurs infrastructures cloud et leurs outils big data auxquels HERE serait adossé.

Les deux multinationales sont, de surcroît, concurrentes de Google, qui exploite sa propre offre de cartographie-navigation. Et pour Amazon, HERE peut aussi constituer un « facilitateur » de logistique, dans l’optique de livrer toujours plus rapidement.

* En l’état actuel, les solutions HERE sont alimentées par 80 000 sources. Elles ont vocation à trouver place dans les véhicules autonomes, tout en faisant communiquer plus efficacement entre elles les voitures connectées.

Crédit photo :ambrozinio – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur