Amazon multiplie les points d’ancrage dans le cloud

Cloud
amazon-web-services-re-invent

Le cloud reste une ligne de business prioritaire chez Amazon, qui a profité de sa conférence re:Invent pour annoncer de nouvelles offres.

En dépit de marges réduites dans un contexte de rude concurrence avec Google et Microsoft, Amazon Web Services (AWS) va poursuivre ses investissements dans le cloud.

Le fournisseur de services Web rattaché au groupe e-commerce américain a détaillé ses ambitions et fourni quelques éléments stratégiques dans le cadre de sa troisième conférence annuelle re:Invent, qui a débuté ce mercredi à Las Vegas. Quelque 13 500 visiteurs sont attendus pour cet événement ouvert sur une table ronde au cours de laquelle s’est exprimé Andy Jassy.

Le patron d’AWS a évoqué des revenus “en hausse de 40 % sur un an”, sans pour autant livrer de données chiffrées. Selon les analystes, l’activité aurait généré un CA global d’au moins 4 milliards de dollars sur les douze derniers mois, avec désormais plus d’un million de clients, secteurs privé et public confondus.

Outre la construction de data centers sur ses principaux marchés d’implantation (dont l’un dans l’Etat américain de l’Ohio, avec un investissement qui pourrait dépasser le milliard de dollars sur trois ans selon des documents officiels), Amazon prépare de nouvelles offres. En tête de liste, Aurora, présenté comme un complément à la solution Relational Database Service commercialisée depuis 2009 pour permettre l’exploitation de bases de données relationnelles dans le cloud.

La phase de bêta-test a démarré pour cet outil qui doit faciliter la migration de bases de données avec une compatibilité MySQL… mais des performances “biens supérieures” (jusqu’à 6 millions d’insertions par minute)… et un coût “divisé par 10” en rapport aux autres solutions commerciales.

Fruit de trois années de développement, Aurora gère jusqu’à 64 To de stockage sur SSD, avec une montée en charge automatique par paliers de 10 Go. Les données sont systématiquement dupliquées et réparties dans trois data centers, ce qui permet notamment de ne pas attendre la fin des transferts pour amorcer le traitement.

Autre nouveauté à venir : Service Catalog, qui permettra aux responsables informatiques de contrôler plus finement l’allocation des ressources AWS en créant des portails de services préconfigurés que les utilisateurs pourront déployer sans assistance. Cette dimension de “granularité” doit aussi permettre de répondre plus efficacement aux besoins des différents métiers (davantage de mémoire vive pour les développeurs ; une brique SharePoint pour le marketing…) tout en améliorant le reporting et le contrôle de conformité.

Amazon

Image 1 of 15

Amazon.com : le roi Jeff Bezos
Après avoir travaillé dans plusieurs entreprises financières aux Etats-Unis, Jeff Bezos est un pionnier du commerce électronique avec Amazon.com. Historiquement la première librairie en ligne. Devenu un grand supermarché, la place de marché affiche désormais un CA de 48 milliards de dollars.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Amazon ?

Crédit photo : Ismagilov – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur