Amazon ouvre son assistant vocal Alexa aux développeurs

Bases de donnéesCRMData-stockageE-commerceMarketing
3 1

Amazon annonce l’ouverture prochaine de son service d’assistant vocal Alexa aux développeurs et fabricants tiers.

On connaît les assistants vocaux personnels de nos smartphones avec Siri (iOS), Google Now (Android) et Cortana (Windows Phone et Windows 10). Des offres alternatives existent également (telles que Hound de SounHound).

De son côté, Amazon a développé l’assistant vocal Alexa qui sera prochainement ouvert gratuitement aux développeurs et fabricants tiers.

La firme de Jeff Bezos annonce qu’un ensemble d’API (Application Programming Interface) sera proposé gratuitement dans le but d’intégrer Alexa à d’autres appareils.

Ainsi, n’importe quel appareil doté d’un haut-parleur, d’un microphone et d’une connexion internet pourra accueillir Alexa avec seulement quelques lignes de code. Pour le développeur, nul besoin d’avoir la moindre connaissance dans le domaine de la reconnaissance du langage naturel.

Alexa Voice Service (AVS) ne devrait donc pas tarder à équiper une multitude d’appareils divers et variés. Amazon donne ainsi des exemples de produits qui pourront bénéficier de son assistant vocal : une horloge avec alarme connectée en Wi-Fi permettra de discuter avec Alexa et de lui poser des questions (« quel est la météo aujourd’hui ? » ou encore « Que prévoit mon calendrier aujourd’hui ? ») ou un téléviseur permettant d’accéder à une retransmission sportive d’une simple requête vocale.

« Aujourd’hui, nous sommes ravis d’ouvrir Alexa Voice Service à tout fabricant de dispositif qui veut ajouter Alexa dans ses produits gratuitement« , a déclaré Greg Hart, vice-président en charge d’Amazon Echo et d’Alexa Voice Services.

«Nous avons fait en sorte qu’ajouter Alexa soit incroyablement facile pour les développeurs – n’importe quel appareil avec un haut-parleur, une connexion Internet et un microphone peut intégrer Alexa avec seulement quelques lignes de code. Des start-up à des sociétés établies, nous sommes impatients de voir comment les développeurs vont intégrer Alexa.  »

Amazon cite l’exemple de sociétés qui vont utiliser AVS dans leurs produits : Scout (systèmes de sécurité), Wink (domotique) et Toymail (jouets connectés).

Rappelons qu’Alexa est le « cerveau » de l’appareil Echo d’Amazon commercialisé exclusivement en Amérique du Nord depuis novembre 2014. Il s’agit d’un appareil cylindrique sans cesse à l’écoute capable de répondre à n’importe quel type de question pratique mais aussi de diffuser de la musique via ses deux haut-parleurs. Il est connecté à Internet afin d’accéder au cloud d’Amazon Web Service (AWS) sur lequel Alexa est bâti.

Des fonctionnalités déportées dans le cloud qui confèrent à Alexa une très grande plasticité et une dose d’intelligence artificielle (IA). Le service peut, de manière transparente pour l’utilisateur, évoluer dans le temps en gagnant de nouvelles fonctionnalités.

Au cours des 7 derniers mois, Alexa est ainsi devenu compatible avec Pandora, Audible, IFTTT et supporte le contrôle d’appareils connectés tels que WeMo et les ampoules Philips Hue. Tout appareil qui accueillera Alexa bénéficiera de cette évolution dans le temps.

AVS sera disponible gratuitement pour les développeurs à compter de juillet prochain. Afin d’être informé de sa disponibilité, il est possible de s’identifier à une URL mise en place par Amazon.

Amazon en a également profité pour dévoiler ASK (Alexa Skills Kit), un ensemble d’API et d’outils destinés à développer de nouvelles fonctionnalités pour Alexa.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur