Amazon Pay débarque en France avec une certaine expérience acquise

CloudE-paiementMarketing
amazon-pay-france

Salon E-Marketing Paris : la solution de paiement Amazon Pay est introduite en France. Objectif : recruter des sites marchands pour élargir son influence. Rencontre avec le représentant UE d’Amazon Pay et un client (Vueling).

(Update 21/04/17) Un nouvel acteur dans le paiement digital arrive en France : Amazon Pay. La puissante marketplace marchande d’origine américaine a profité du salon E-Marketing Paris pour dévoiler les contours de sa nouvelle solution de paiement électronique disponible pour les sites marchands.

Le lancement se fait simultanément en Italie et en Espagne. Sachant que les marchés britannique et allemand avaient été lancés lors d’une première vague européenne. Désormais, c’est une dizaine de pays sur le continent qui se retrouvent couverts par Amazon Pay*.

Aux Etats-Unis, le programme Amazon Payment Global Partner (le volet BtoB d’Amazon Pay) avait été enclenché à partir d’avril 2016. Il fédère désormais une cinquantaine de partenaires technologiques dans le monde, dont des fournisseurs de plateformes e-commerce comme Magento ou Prestashop.

Pour résumer le concept Amazon Pay, c’est un service d’authentification de type single-sign-on (SSO) permettant d’exploiter l’accès à son compte Amazon pour payer des produits ou des services achetés sur des sites transactionnels tiers au-delà de la sphère du groupe e-commerce.

Il suffit à un détenteur de comptes Amazon de saisir son identifiant et son mot de passe lors de la validation de la commande. « Il n’y a pas de compte séparée. C’est votre compte Amazon actuelle », confirme Giulio Montemagno, General Manager Amazon Pay EU, que nous avons rencontré mardi après-midi sur le salon E-Marketing Paris.

Pour avancer ses pions en Europe, Amazon Pay est exploité par Amazon Payments Europe S.C.A. , présentée comme une société en commandite par actions de droit luxembourgeois et autorisée par la Commission de Surveillance du Secteur Financier en tant qu’établissement de monnaie électronique (licence n°36/10).

Elle est présentée comme une business unit qui dispose d’une équipe de supervision installée au Luxembourg et de relais locaux (Londres, Munich, Madrid…) pour soutenir les sites marchands de manière plus proche.

Les premiers retours d’Amazon Pay

Une nouvelle option de paiement Amazon Pay apparaît donc dans les espaces de paiement des sites marchands partenaires, à l’instar d’un bouton PayPal.

Le groupe Internet de Jeff Bezos fournit quelques indicateurs sur les premières retombées dans le monde : en un an, 33 millions de clients dans le monde ont déjà utilisé la solution Amazon Pay pour effectuer un achat.

Pour plus de la moitié d’entre eux, ils disposent d’un profil d’adhérent au programme de fidélisation Amazon Premium. Le groupe Internet semble avoir levé un certain frein au paiement mobile : 32 % des transactions via la plateforme Amazon Pay ont été effectuées depuis un appareil mobile.

« Le volume des paiements effectués via Amazon Pay a quasiment doublé en 2016, avec une contribution des marchands issus de secteurs tels que l’habillement, le voyage, les produits numériques, les assurances et les divertissements », indique le groupe dans sa communication sans fournir de précisions chiffrées.

On ne connaîtra pas le nombre de sites marchands ayant intégré le programme Amazon Payment Global Partner (« +120% en un an »). Trois références sont dévoilées pour la France : Colette, Doctipharma et Nature & Découvertes. Des études de cas business sont disponibles entre l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

Vueling : Amazon Pay monte en puissance

Amazon assure « ne pas récupérer d’information ou de données relative à l’activité des clients sur des sites tiers » (selon le communiqué) ou « ne pas partager les informations sur vos moyens de paiement avec des tiers » (selon les CGU d’Amazon Pay).

Dans le sens inverse (l’exploitation d’Amazon Pay par des sites e-commerce affiliés), le processus de transaction se fait toujours en deux étapes et intègre une dimension de consentement volontaire (opt-in) pour transférer de certaines données du client Amazon vers l’e-marchand pour chaque transaction. Ce qui veut dire qu’il sera difficile de dupliquer la fameuse expérience de la commande en 1-Click au-delà de la sphère d’Amazon.

La compagnie aérienne Vueling d’origine espagnole, qui réalise un chiffre d’affaires de 2,85 milliards d’euros (dont 10% en France), est devenue l’un des plus gros clients d’Amazon Pay.

Elle avait adopté cette solution de paiement courant 2016, étendant le nombre d’options de paiement (une douzaine) disponibles en ligne et sur mobile (desktop, site Web mobile et application).

Du coup, elle est devenue la première compagnie aérienne à utiliser Amazon Pay en Europe. Le temps d’intégration s’est échelonné sur « quelques semaines » en raison de l’intégration nécessaire avec le système de réservation des vols d’avion de la compagnie.

« En termes d’usage de solutions de paiement, c’est Amazon Pay qui croît le plus vite sur notre site. On observe la plus grande conversion en Allemagne », confie Luis Gali, Commercial Strategy & Marketing Director de Vueling également présent mardi après-midi au salon E-Marketing Paris pour co-animer un atelier dédié à Amazon Pay.

L’implémentation d’Amazon Pay sur un site marchand est gratuite jusqu’à la fin de l’année. Les frais de commissionnement se situent dans une fourchette entre 1.4% et 3.4% (+ 25 centimes retenus pour chaque transaction) avec une notion de dégressivité à prendre en compte en fonction du volume transactionnel généré.

*Amazon Pay est disponible pour les marchands basés dans les pays/régions suivants : France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas, Luxembourg, Suède, Portugal, Hongrie ou Danemark.

rendez-vous sur pay.amazon.com/fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur