Amazon Prime Air : l’usage de drones pour livrer les colis

Marketing
amazon-prime-air-livraison-drone

Amazon élabore un projet visant à accélérer la livraison de colis à l’aide de drones. La commercialisation du service aux Etats-Unis pourrait démarrer en 2017. Mais il faudra surmonter des difficultés juridiques (bonus vidéo YouTube).

Amazon pourrait bientôt effectuer ses livraisons à l’aide de drones. Jeff Bezos, CEO et fondateur d’Amazon, a dévoilé ce projet en participant à l’émission “60 Minutes Overtime” diffusée sur la chaîne américaine CBS.

Baptisé Amazon Prime Air, ce projet de la firme pionnière dans le commerce électronique consisterait à faire livrer certains colis par voie d’air à l’aide d’octohélicoptères. Ces derniers partiraient directement des entrepôts détenus par la firme Internet et pourraient livrer leur cargaison directement dans les jardins des clients. Ce qui serait pratique pour les zones géographiques isolés. Du moins pour les petits colis.

L’objectif pour Amazon serait d’enrichir son programme Amazon Premium qui permet, en échange d’un abonnement payant, de s’assurer des livraisons rapides en un jour ouvré. A l’aide de ces drones, le temps de livraison pourrait passer à moins de 30 minutes, de quoi stimuler les adhésions.

Certaines conditions pourraient toutefois être exigées. Seules certaines commandes seraient éligibles pour ce type de transport original en fonction de la forme du colis et du poids (maximum de 2,3 kilos). Ensuite, les drones ne pourront probablement pas atteindre tous les habitats, notamment les appartements dans les buildings. Jeff Bezos parle d’un service réservé aux personnes habitant en maison, même s’il est possible que cette condition évolue.

Comme le montre la vidéo de démonstration disponible sur YouTube (visible ci-dessous), la technique semble maîtrisée. Mais, selon Jeff Bezos, Amazon devra toutefois surmonter de nombreuses barrières juridiques. L’e-commerçant devra ainsi convaincre la justice américaine du bien-fondé de son projet et être autorisé à faire survoler les grandes villes par ses drones.

Or, cela peut présenter certains risques pour les personnes (collision des octohélicoptères avec de vrais hélicoptères, chute des appareils en panne sur les passants…) et pour la sécurité d’Etat (survol de zones sécurisées…). Pour le moment, Amazon espère un déploiement commercial de ce nouveau canal de distribution aérien d’ici 4 à 5 ans.

————-

Quiz : Connaissez-vous vraiment Amazon ?

————–


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur