Amazon récupère les écrans Liquavista chez Samsung

Régulations
Amazon Samsung Liquavista

Spécialisée dans la fabrication d’écrans hybrides pour terminaux mobiles, la société néerlandaise Liquavista battait pavillon Samsung depuis 2011. La voici qui passe dans le giron d’Amazon.

Passé en 2011 dans le giron de Samsung, Liquavista bat désormais pavillon Amazon.

Implantée à Eindhoven depuis sa prise d’exercice en 2006, cette société high-tech d’origine néerlandaise s’est spécialisée dans la fabrication d’écrans pour terminaux mobiles.

En se basant sur le principe de l’électro-mouillage (surface hydrophobe réactive aux champs magnétiques), elle a développé une technologie hybride qui combine certaines propriétés des cristaux liquides avec celles de l’encre électronique.

Le processus de fabrication est similaire à celui du LCD, avec comme principal bénéfice une consommation d’énergie optimisée à chaque rafraîchissement de l’affichage.

Brevetés et produits en collaboration avec les laboratoires de Philips, les panneaux Liquavista offrent en outre un rendu comparable à l’e-ink, avec la même échelle de couleurs, un basculement instantané en noir et blanc bitonal (1 bit) et un fonctionnement en mode réflectif, c’est-à-dire sans rétroéclairage.

Ils tolèrent par ailleurs les conditions de luminosité extrêmes – typiquement, en plein soleil – avec en prime une réactivité suffisante pour visionner des images animées ou des séquences vidéo.

Développé essentiellement en coulisse depuis deux ans, Liquavista tendrait, aux dernières nouvelles, vers un rendu en 16 millions de couleurs, à comparer aux 4096 tons de l’encre électronique.

Mais Samsung, qui anticipe un effondrement du marché des lecteurs d’e-books (-27% en 2013, selon IHS), a recentré son activité sur les smartphones et les tablettes, avec d’autres technologies en ligne de mire, comme l’OLED.

Il semble que Liquavista n’entre plus dans les plans de la multinationale sud-coréenne, quand bien même il s’imposait encore, en 2011 comme un concept prometteur, à l’heure où l’autonomie des appareils mobiles était souvent dépendant de concessions sur la qualité d’affichage.

La rumeur d’une cession d’activité à Amazon était dans l’air depuis le mois de mars. Bloomberg évoquait alors un rachat en deçà des 100 millions de dollars.

The Digital Reader, qui a obtenu confirmation de la transaction auprès du pionnier américain du commerce électronique, n’avance pas de somme, mais assure que l’intégration des technologies de Liquavista s’effectuera “sur le long terme”.

Il est fort probable que les liseuses Kindle, voire les tablettes de la même famille, en bénéficient d’ici quelques mois. C’est sans doute moins pertinent pour équiper ce smartphone à écran 3D dont il est question, sans plus d’informations de la part d’Amazon…

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous d’Amazon ?

Crédit photo : YURALAITS ALBERT – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur