Amazon se soigne à l’UltraViolet de la Warner Bros

Marketing

Amazon s’engage à distribuer au format UltraViolet les films et séries TV d’un partenaire exclusif, Warner Bros.

En vertu d’un récent accord passé avec la Warner Bros, Amazon va commercialiser des films et séries TV au format UltraViolet.

Le vice-président Bill Carr l’a signifié à demi-mot, faisant état d’un partenariat exclusif qui déroge quelque peu aux conventions d’un modèle de distribution encore peu adoubé depuis son lancement passé quasi inaperçu, en 2011.

Imaginé et mis sur pied conjointement par 5 membres du Digital Entertainment Content System dont Sony, Universal et la Warner, le concept UltraViolet associe au support optique traditionnel un casier numérique, avec prise en charge des DRM.

Tout acquéreur d’un disque physique (DVD ou Blu-ray) se voit ainsi gratifier, en supplément, d’une copie digitalisée accessible moyennant une connexion Internet et un logiciel qui permette de télécharger ou diffuser les contenus en streaming.

Warner Bros, qui a notamment produit la saga des Harry Potter, aurait séduit Amazon, selon des premières annonces qu’aucune des deux parties impliquées n’a toutefois confirmées.

De son acronyme UV, ce nouveau format, jusqu’alors dépourvu d’un réel socle commercial (seulement une vingtaine de films disponibles), entrevoit en Amazon l’occasion d’aguicher d’autres distributeurs… jusqu’à dégripper la machine, alors que la dématérialisation en vient à toucher les oeuvres audiovisuelles.

Or, le modèle économique sous-jacent n’est pas nécessairement garant d’un rémunération adéquate pour tous les maillons d’une chaîne qui, des studios hollywoodiens, remonte jusqu’aux artistes.

A cet égard, la démocratisation d’une vidéo à la demande, désormais proposée sur abonnement (Netflix, CanaPlay Infinity…) et non à l’acte, induit une logique similaire.

 

Crédit image : © Scanrail – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur