AMD annonce l’Athlon 1,4 GHz et le Duron 950 MHz

Mobilité

L’Athlon cadencé à 1,4 GHz et le Duron à 950 MHz succèdent respectivement à l’Athlon 1,333 et au Duron 900. AMD en profite pour réajuster ses tarifs, notamment en harmonisant les prix quelles que soient les fréquences des bus. Ce qui lui permet de redevenir compétitif avec le Duron par rapport au Celeron d’Intel. Mais ce dernier propose toujours un Pentium 4 à 1,4 GHz plus économique que le nouvel Athlon.

La pause que nous relevions hier (voir édition du 5 juin 2001) aura été de courte durée. A peine deux semaines. Après la présentation de l’Athlon MP au Computex de Taipei, AMD profite du lancement de deux nouveaux processeurs, un Athlon cadencé à 1,4 GHz et un Duron 950 MHz, pour renouveler sa gamme de prix. L’Athlon 1,4 est commercialisé à 253 dollars dans ses deux versions de fréquences de bus (256 dollars pour le Pentium 4 à 1,5 GHz). Soit l’ancien prix de l’Athlon 1,333 qui perd lui 10 % de sa valeur pour atteindre les 230 dollars. Plus exactement, AMD a harmonisé les prix des processeurs en Front Side Bus (FSB) 266 avec ceux en FSB 200 MHz. Soit une baisse d’environ 10 % pour les Athlon 1,333, 1,2, 1,133 et 1 GHz. Ce qui simplifie considérablement la grille des tarifs. Mais l’Athlon 1,4 reste plus onéreux que le Pentium 4 à 1,4 GHz commercialisé à 193 dollars. Notons ici que les comparaisons de ce type ont bien sûr leurs limites puisqu’elles ne tiennent pas compte de la puissance réelle des processeurs mais seulement de leur fréquence. Les tests des machines embarquant ces puces fourniront d’autres critères de choix.

Les réductions de prix sont en revanche plus impressionnantes du côté du Duron. L’arrivée de la version 950 MHz, qui se négocie 122 dollars, entraîne une baisse des prix de plus de 26 % sur les modèles inférieurs. Les Duron 900, 850 et 800 se vendent désormais respectivement 91, 78 et 64 dollars, redonnant ainsi à AMD l’avantage économique sur Intel qui commercialise les Celeron 850 et 800 respectivement à 86 et 74 dollars.

L’Athlon 1,4 GHz, dernier des Thunderbird

L’Athlon 1,4 GHz hérite des caractéristiques de la version 1,333. Soit un cache mémoire de 384 Ko réparti sur le niveau 2 (L2) pour 256 Ko et 128 Ko sur le L1, avec deux fréquences de bus frontal (FSB) de 266 et 200 MHz. Il bénéficie de 24 nouvelles instructions 3DNow concentrées sur les calculs mathématiques, le streaming et la communication. Gravé en 0,18 micron, l’Athlon 1,4 s’installe sur un socket A et sa consommation est identique à celle de l’Athlon 1,333. Les intégrateurs apprécieront de ne pas avoir à modifier les composants et procédés de fabrication. L’Athlon 1,4 devrait être le dernier modèle de la famille Thunderbird avant l’arrivée du Palomino prévue pour septembre prochain. La fréquence de celui-ci commencera à 1,5 GHz et son bus n’existera plus qu’en 266 MHz. Quant au Duron 950, il possède les mêmes caractéristiques que l’Athlon mais avec un cache de 192 Ko seulement et un FSB limité à 200 MHz. Le Morgan, successeur du Duron, devrait apparaître lui aussi en septembre à partir de 1 GHz.

Parmi les premières machines dotées des nouveaux processeurs AMD, signalons les Compaq Presario 7000 Series pour l’Athlon 1,4 et Presario 5000 Series pour le Duron 950. Le premier est commercialisé 1 445 dollars (moins de 11 000 francs) avec 128 Mo de SDRam PC2100 DDR, 20 Go de disque dur, une carte graphique équipée du GeForce 2 MX et 32 Mo de Ram, un écran 17 pouces, etc. La version Duron s’acquiert à 1 195 dollars (9 000 francs environ) pour une configuration légèrement différente (128 Mo de SDRam 100 MHz mais 40 Go de disque dur et modem V90 intégré). Des prix toujours plus bas pour des performances toujours plus élevées.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur