AMD coupe les ponts avec Evesham

Cloud

Après le sauvetage de la société britannique, AMD a décidé de mettre un terme
à leurs relations directes.

AMD a mis un terme à sa relation étroite avec la marque Evesham, récemment réchappée d’un redressement judiciaire. Avant son placement en redressement judiciaire le 3 août dernier, la majorité des PC Evesham étaient basés sur des processeurs AMD.

Les fabricants de systèmes de taille importante sont régulièrement courtisés par des fabricants de processeurs tels que AMD et Intel.

Ils sont informés des calendrier de développement (roadmaps) des technologies de processeurs, obtiennent en avant-première un aperçu des nouvelles conceptions de microprocesseurs et bénéficient d’un support technique complet afin de faciliter le développement d’ordinateurs capables d’exploiter les fonctionnalités des nouveaux processeurs.

En maintenant une relation directe et étroite avec les fabricants de processeurs, les fabricants de systèmes bénéficient de remises sur les quantités et peuvent participer à des programmes marketing coopératifs tels que la campagne Intel Inside.

Ces programmes visent essentiellement à financer la publicité assurant la promotion à la fois des marques du fabricant de PC et du fabricant de processeur dans le but de garantir la fidélité des fabricants de systèmes.

Evesham a été rachetée à l’administration le 6 août pour un montant de 22 millions de dollars par PCC Technology, une société basée à Dubai et dirigée par l’ancien propriétaire de Time/Tiny Tahir Moshan. La nouvelle entité ne bénéficiera plus de ces avantages et devra acheter ses processeurs auprès des distributeurs AMD.

Les deux sociétés se sont refusées à tout commentaire direct, mais ont publié un communiqué sur cette affaire.

“AMD est en mesure de confirmer avoir mis un terme à sa collaboration avec Evesham, mais ne divulguera aucune information relative aux engagements commerciaux individuels avec ses partenaires. AMD maintient ses engagements auprès du réseau britannique”, a déclaré AMD dans son communiqué.

“Par ses déclarations, AMD laisse simplement entendre qu’il ne travaillera plus avec nous directement – nous continuerons d’acheter des processeurs AMD via son réseau de distribution. Cela ne posera aucun problème pour nos clients”, rétorque Evesham.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 20 août 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur