AMD étoffe sa gamme de processeurs Opteron

ComposantsMobilitéPoste de travail

AMD complète sa gamme de processeurs Opteron avec trois modèles monosocket de 4 à 8 coeurs, économes en énergie et dédiés aux hébergeurs Web.

Trois nouveaux processeurs monosocket de 4 à 8 coeurs complémentent la gamme Opteron.

AMD en encense la moindre consommation électrique et les dédie essentiellement aux serveurs Web, pour une échelle tarifaire de 99 à 229 dollars, soit 75 à 173 euros HT pour toute acquisition d’au moins 1000 unités.

La firme lorgne ainsi du côté des hébergeurs, tout particulièrement friands de ces compromis de surcroît “48% moins onéreux que les Xeon correspondants, chaque coeur requérant 19% d’énergie en moins“.

Ces trois composants ont en commun un contrôleur mémoire à double canal dont la capacité est extensible à 32 Go, via des modules de DDR3 à 1866 MHz.

Dénommée Opteron 3250, la version de base s’affiche à 99 dollars. Elle embarque 4 coeurs à 2,5 GHz (3,5 GHz en mode Turbo), pour une enveloppe thermique de quelque 45 W.

Le 3260, qui n’est autre que son pendant à 125 dollars, repose également sur une architecture quad-core, mais la vitesse d’horloge passe à 2,7 GHz (3,7 Ghz en Turbo).

Summum de cette fournée tripartite, le 3280, vendu 229 dollars, orchestre la transition vers les 8 coeurs à 2,4 GHz (Turbo à 3,5 GHz), avec une consommation électrique de l’ordre des 65W.

Cette énième escarmouche sur le marché des serveurs changera-t-elle pour autant la donne ? Les Opteron de nouvelle génération ont du mal à convaincre. Témoin cette série 4200 à un ou deux sockets, de 6 à 8 coeurs, pour 125 à 377 dollars.

A cet instar, les 6200, destinés aux serveurs ultra-denses, peinent à prendre la mesure des Intel Xeon, rappelle Silicon.fr. Aussi, AMD s’est fait une raison sur le segment de la mobilité, à l’appui de la plate-forme Brazos.

Pour 2012, le fondeur compte renforcer ses positions sur trois points clés : la consumérisation, le cloud et la convergence des CPU avec les GPU, sous la houlette des APU, ces processeurs tout-en-un qui intègrent le circuit graphique.

A cet égard, il convient d’escompter l’émergence imminente de SoC ARM estampillés AMD. La mobilité devrait booster les chiffres de la firme, qui espère également refaire une partie de son retard dans le secteur des serveurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur