AMD explore la basse consommation avec un nouveau coeur de processeur

Mobilité

Avec Bobcat, le fondeur vise le marché des smartphones et des appareils
électroniques grand public. Il prévoit aussi une version serveur.

AMD est sur le point de faire son entrée dans le segment des processeurs basse voire ultra basse consommation avec le développement d’un nouveau type de coeur de processeur surnommé Bobcat.

Bobcat consommera seulement 1 à 10 watts d’électricité, a révélé le fondeur à l’occasion du Technology Analyst Day organisé à son siège de la Silicon Valley. Pour le marché des ordinateurs de bureau et des serveurs traditionnels, c’est le coeur de processeur “Bulldozer” qui s’imposera, avec une consommation d’énergie comprise entre 10 et 100 watts. Les premiers processeurs basés sur cette conception devraient être disponibles à l’horizon 2009.

La nouvelle approche de conception permettra à AMD de développer des puces à partir de blocs fonctionnels standard (standard building blocks). Elle permettra d’ajouter des composants tels qu’un contrôleur mémoire et un processeur graphique pour former un processeur global.

Bobcat sera utilisé pour les appareils électroniques grand public faible consommation, tels que les télévisions numériques, les PC ultra-portables et les téléphones portables haut de gamme. La puce se déclinera en version serveur comprenant entre 8 et 16 coeurs de processeur et permettant des variations de capacité de la mémoire cache.

Les noms Bobcat et Bulldozer font référence à des engins de construction. Dans le monde du BTP, le premier est utilisé pour bâtir des grands complexes et le second dans des projets d’aménagement paysager. Suivant la même vision d’exploitation, AMD souhaite que les deux soient utilisés respectivement pour les lourdes charges dans les entreprises et pour des applications mobiles mieux pensées.

Mais le secteur des applications mobiles et embarquées est surchargé. Et AMD est plutôt en retard dans la course. “Bobcat est ce qu’il manquait depuis longtemps à AMD”, commente Jim McGregor, directeur au cabinet d’études IT In-Stat.

L’architecture ARM domine actuellement le segment des smartphones et l’architecture MIPS est largement utilisée dans des systèmes intégrés allant des routeurs Cisco à la PlayStation 2 de Sony.

La puce Silverton d’Intel semble viser le même segment que Bobcat. Le rival d’AMD avait annoncé cette nouvelle plate-forme dès mars 2006, mais s’était montré jusqu’ici pour le moins avare d’informations.

AMD estime que le marché a atteint seulement maintenant la
maturité nécessaire pour permettre aux processeurs x86 de pénétrer sur le marché mobile et embarqué. L’architecture possède un large écosystème d’outils de développement, ce qui permet aux fabricants d’équipements de commercialiser leurs produits plus tôt que prévu.

“Il y a de plus en plus de plus de valeur à créer un environnement logiciel productif. x86, avec sa suite d’outils et la réutilisation de code [?] peut créer un environnement très productif. C’est une bonne combinaison”, a déclaré Phil Hester, directeur technologique d’AMD.

Mais Jim McGregor d’In-Stat craint que la date de lancement avancée par AMD ne soit inadaptée. Les systèmes mobiles devront en effet digérer une abondance de nouvelles technologies, telles que l’Ultra Wide Band ou le WiMax. Ces technologies risques de bouleverser les exigences de conception des processeurs et pourraient par conséquent influencer la conception de Bobcat.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 26 juillet 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur