AMD gravera en 65 nanomètres en 2005

Mobilité

Dérogeant à sa stratégie habituelle, AMD fait appel à UMC, un partenaire taiwanais, pour la fabrication de ses futurs processeurs. Les deux industriels investissent dans la fabrication d’une usine de production à Singapour qui sera opérationnelle en 2005. Elle produira des puces gravées en 65 nanomètres sur des galettes de 300 mm. Une annonce qui rejoint le calendrier d’Intel.

AMD vient de passer une alliance avec le fabricant de puces taiwanais United Microelectronics Corporation (UMC). Cet accord prévoit la fabrication d’une nouvelle usine de production, basée à Singapour. L’usine sera gérée par la joint-venture AU, conclue entre les deux industriels. Cette future plate-forme devrait entrer en activité à la mi-2005 avec la production de composants en 65 nanomètres (0,065 micron) à partir de galettes de silicium de 300 mm, ce qui permettra d’optimiser les coûts de production de près de 30 % par rapport aux galettes de 200 mm actuelles. La moitié des chaînes de fabrication sera dédiée à AMD, l’autre moitié aux clients d’UMC. Les deux parties n’ont pas souhaité révéler le montant de l’investissement, qu’elles assument à parts égales, mais on sait que la mise en place de ce type d’usine se chiffre généralement en milliards de dollars. En attendant la gravure en 65 nm, la transition sera assurée par la “Fab 30” qui produira les puces en 130 nm. Cette unité de production localisée à Dresde (Allemagne) débutera la production en SOI (Silicon on insulator), un isolant qui réduit la déperdition d’énergie et optimise la consommation.

Un partenaire pour faire face à Intel

Cet accord est un tournant dans la stratégie du deuxième fabricant de processeurs pour ordinateurs personnels qui a toujours préféré conserver en interne la maîtrise de la production de ses Athlon et Duron. Mais le fondeur de Sunnyvale a reconnu qu’il ne pouvait suivre Intel et ses investissements colossaux (notamment dans deux nouvelles usines en Oregon et au Nouveau-Mexique à plus de 2 milliards de dollars l’unité, voir édition du 8 janvier 2002) sans un partenaire. Outre la nouvelle “Fab”, AMD aurait loué des unités de fabrication à UMC pour couvrir en partie la production de ses puces.

Celles-ci serviront peut-être à la production de la 8e génération de processeurs 32-64 bits : les Hammer. Selon notre confrère The Inquirer, AMD devrait commencer à envoyer des préversions aux intégrateurs au prochain trimestre. Autre annonce, non encore confirmée : la mise en production imminente des Thoroughbred, nom de code des Athlon en 130 nm. Il était temps car Intel commençait à prendre une sérieuse avance dans ce domaine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur