AMD installe ses processeurs Istanbul dans les serveurs ProLiant G6 de HP

Cloud

Après avoir annoncé la sortie de ses puces Opteron Istanbul à 6 cœurs début juin, AMD va les intégrer à la nouvelle génération de serveurs x86 ProLiant du constructeur HP.

Boostés par l’arrivée des processeurs Xeon 5500 d’Intel basés sur l’architecture Nehalem, les serveurs x86 ProLiant G6 de chez HP intègrent maintenant les nouvelles puces Opteron Istanbul de chez AMD, qui succèdent aux processeurs Shanghaï.

Embarquent six coeurs, au lieu de quatre comme la génération précédente, les puces Istanbul se basent sur l’architecture Direct Connect, qui permet d’améliorer “les performances globales du système et son efficacité “en éliminant les goulots d’étranglements traditionnels”, a précisé Bernard Seite, responsable technologie chez AMD France, lors d’une conférence de présentation.

Gravé en 45 nanomètres, le processeur Opteron Istanbul se base sur l’architecture initiée par les précédents Opteron Shanghai quatre coeurs. Les deux séries mises en avant par AMD, les 2 400 et 8 400, sont disponibles pour des serveurs équipés de 2, 4 ou 8 sockets. En outre, les premiers CPU hexacoeurs sont cadencés à 2,2, 2,4 et 2,6 GHz et disposent de 512 Ko de mémoire cache L2 et de 6 Mo en L3.

HP lance ainsi sept nouvelles plates-formes ProLiant G6 équipés des processeurs Opteron Istanbul. Selon le constructeur, ces serveurs sous puces AMD à six cœurs “permettent d’obtenir des gains de performances compris entre 20 et 50% par rapport aux anciens serveurs sous Shanghaï”.

L’objectif d’AMD est ainsi d’aider à augmenter les taux d’utilisation des serveurs, grâce notamment à des technologies de virtualisation intégrées aux Opteron Istanbul, comme AMD-V, qui permet d’exécuter plus de machines virtuelles par serveur. La technologie Hypertransport Assist offre “de libérer de la bande passante mémoire par seconde”, explique Bernard Seite, en optimisant les interconnexions entre les processeurs et en gérant au mieux la montée en charge.

Le fondeur promet également une optimisation de l’efficacité énergétique des serveurs grâce notamment à la technologie AMD Cool Core qui éteint automatiquement les, parties du cœur de la puce non sollicitées pour réduire la consommation globale en énergie du processeur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur