AMD introduit les premiers processeurs à trois coeurs du marché

Mobilité

Avec les Phenom tri-coeurs X3 8000 et quadri-coeurs X4 9000, AMD tentera d’effacer les erreurs de l’année 2007.

AMD parviendra-t-il à sortir du marasme de l’année 2007 qui a vu s’accumuler retards de lancement et problèmes de conception? Pour cela, la firme dirigée par Hector Ruiz compte notamment sur sa nouvelle génération de processeurs Phenom qu’elle vient d’annoncer.

Pas moins de sept nouvelles puces font leur apparition au catalogue du “géant vert”. A commencer par les quadri-coeurs Phenom X4 de la série 9000. Les modèles 9550, 9650, 9750 et 9850, bénéficient avant tout de la révision “stepping B3” qui corrige le bug TLB (Translation Lookaside Buffer, le tampon mémoire cache de niveau 3 utilisé dans la gestion des adresses) qui affectait les Phenom 9500 et 9600 et Opteron Barcelona basés sur le coeur K10.

Même si “le bug n’affectait en rien les applications des plates-formes desktop et les serveurs seulement dans des circonstances particulières“, précise Ian McNaughton, nouvellement nommé directeur marketing des plates-formes en Europe, “cela a été une grosse erreur de les commercialiser“. AMD avait d’ailleurs annulé le lancement du Phenom 9700 prévu à l’origine pour novembre 2007.

Aujourd’hui, le fondeur compte donc corriger le tir et annonce des performances supérieures d’environ 8 % avec la révision B3 par rapport à la B2. Des gains notamment obtenus grâce à une montée en fréquence des horloges des coeurs. Jusqu’alors limitées à 2,2 et 2,3 GHz sur les 9500 et 9600, les nouvelles fréquences évoluent entre 2,2 et 2,5 GHz avec le 9850 (estampillé Black Edition, ce modèle autorisera l’overclocking via le logiciel OverDrive du fondeur).

Génération 65 nanomètres

Mais cette montée en fréquence semble se faire au détriment de la consommation électrique. Gravés en 65 nanomètres, les Phenom X4 9850 et 9750 affichent une enveloppe thermique de 125 Watts contre 95 Watts pour les autres modèles X4. A priori, seul le passage à la gravure en 45 nm (attendu pour le deuxième semestre 2008) pourrait permettre de revoir à la baisse le TDP (Thermal Display Power). Et si AMD parvient à contenir la consommation électrique à 65 Watts avec un cinquième Phenom X4, le 9100e, c’est au prix de la fréquence d’horloge, limitée à 1,8 GHz. Ce n’est donc pas de ce côté qu’il faudra chercher les performances.

Les prix des Phenom X4 s’étendent entre 215 dollars pour le 9650 à 235 dollars pour le 9850 BE (à l’unité par lot de mille pièces). A titre de comparaison, le Core 2 Duo E8200 à 2,66 GHz d’Intel et gravé en 45 nm démarre à 163 dollars. AMD va avoir du mal à convaincre de l’avantage concurrentiel et technologique de ses produits face à ceux de la concurrence. Mais, selon Ian McNaughton, Intel ne dispose pas de capacités de productions des puces Penryn (45 nm) capables de répondre aux besoins du marché tandis qu’AMD est déjà entré en phase de production industrielle.

AMD pourrait aussi tirer son épingle du jeu avec les Phenom X3 série 8000. Il s’agit des premiers modèles de processeurs à trois coeurs qui avaient été annoncés en septembre 2007. Ces tri-coeurs sont en fait des quadri-coeurs amputés d’un coeur suite à une défaillance en sortie de chaîne de production (mais pourquoi mettre à la poubelle ce qui peut être exploité?). Du coup, ils bénéficient de la même architecture que les X4 : 512 Ko de cache de niveau 2 par coeur, 2 Mo de cache partagé L3, technologie d’économie Cool’n Quiet, bus système HyperTransport 3.0 et… TDP de 95 W. Soit un rapport puissance/watt affaibli par rapport aux X4.

Des X3 sans prix

Mais contrairement aux Phenom quadri-coeurs, les X3 s’appuient sur le stepping B2. Bugué donc. Il faudra attendre les 8450 et 8650 pour bénéficier de la révision B3. Respectivement fréquencés à 2,1 et 2,3 GHz, les X3 8400 et 8600, les Phenom X3 série 8000 visent à concurrencer les Core 2 Duo E6600 à 2,4 GHz d’Intel. Mais à l’heure où nous bouclons, l’entreprise de Sunnyvale n’a pas encore finalisé les tarifs de ces puces pour le moins originales. Lesquels, de toute façon, ne pourront qu’être inférieurs à ceux des X4.

AMD déclare avoir commencé à livrer ses principaux partenaires OEM pour le marché des ordinateurs de bureau, HP et Dell en premier lieu. Lesquels devraient livrer leurs premières machines d’ici quelques semaines. Les versions boîtes des puces arriveront plus tard. Il restera à vérifier leurs qualités technologiques face à l’offre d’Intel. Mais, sur le papier, l’absence évident de gain de performances en regard de la puissance électrique nécessaire, le retard accumulé sur les technologies de gravure ou bien le manque d’agressivité tarifaire ne joueront pas en faveur d’AMD pour l’aider à sortir de sa crise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur