AMD introduit sa nouvelle plate-forme Spider portée par le Phenom

Mobilité

Dans la foulée du Barcelona, le Phenom est le premier processeur quatre coeurs natifs d’AMD pour ordinateur de bureau.

AMD annonce aujourd’hui, lundi 19 novembre, le lancement de Spider, sa nouvelle plate-forme pour ordinateur de bureau. Celle-ci réunit le nouveau processeur Phenom à quatre coeurs, le chipset (série 7) RD790FX, et les récentes cartes graphiques Radeon série HD 3800. Spider constitue l’axe central de la stratégie que le fondeur de Sunnyvale déploie depuis le rachat du constructeur de puces graphiques ATI en octobre 2006. La plate-forme se veut flexible puisqu’elle vise autant les joueurs que les utilisateurs avancés et les usages multimédia (notamment le traitement vidéo…).

Spider introduit l’architecture K10 dans les postes de travail avec la disponibilité du Phenom. Le processeur pour desktop hérite l’architecture K10 des Opteron Quad Core pour serveurs lancés en septembre 2007. A savoir, les quatre coeurs processeur natifs sur un même morceau de silicium là où Intel (avec les Xeon d’un côté et, plus récemment, les Penryn de l’autre), a choisi de placer côte à côte deux doubles coeurs.

450 millions de transistors

Gravé en 65 nanomètres (AMD ne passera pas au 45 nm avant mi-2008) et produit dans l’usine Fab 36 de Dresde en Allemagne, le Phenom comporte environ 450 millions de transistors pour une taille de 285 millimètres carrés. Proposé sur socket AM2+ (940 broches), il reste compatible avec le socket AM2. Phenom dispose de trois niveaux de mémoire cache. Les traditionnels 128 Ko (64 Ko pour les instructions et autant pour les données) par coeur augmenté de 512 Ko pour le niveau 2. Enfin, les coeurs se partagent un cache de 2 Mo pour assurer la synchronisation des échanges de données entre les unités. Outre les quatre coeurs, Phenom bénéficie de plusieurs améliorations.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur