AMD lance officiellement les Athlon 64 dual core

Mobilité

Après les Opteron, c’est au tour des Athlon 64 de bénéficier de la technologie double coeur d’AMD qui devrait la généraliser à tous ses processeurs ou presque.

Sans surprise, AMD a profité de l’ouverture du Computex de Taipei (Taiwan, du 31 mai au 4 juin) pour officialiser la commercialisation de ses Athlon 64 X2 dual core, ses nouveaux processeurs destinés aux ordinateurs de bureau ainsi qu’aux machines transportables (desktop replacement notebook). Comme annoncé précédemment (voir édition du 18 mai 2005), quatre modèles sont proposés : les Athlon 64 X2 4800+, 4600+, 4400+ et 4200+ sont respectivement commercialisés 1001, 803, 581 et 537 dollars par lot de mille pièces. AMD nous avait habitué à des tarifs plus accessibles. Espérons que les prix baisseront avec la montée en production.

Les versions 4800+ et 4600+ sont cadencées à 2,4 GHz mais le premier dispose du double de mémoire cache du second, soit respectivement 1 Mo et 512 Ko par coeur (donc 2 et 1 Mo par puce). Le schéma se répète avec les modèles 4400+ et 4200+ cadencés à 2,2 GHz. Si, en moyenne, les Athlon 64 X2 offrent 22 % de gain de performances par rapport au modèle d’Athlon 64 monocoeur équivalent en terme de fréquence d’horloge, celles-ci atteignent jusqu’à 80 % dans certains cas. Les puces double coeur sont essentiellement destinées aux logiciels de traitement de médias numériques et de calculs intensifs, ainsi qu’aux environnements multi applicatifs. En matière d’usage grand public, l’exploitation simultanée d’une analyse antivirale/antispyware et une application Internet, bureautique ou ludique devrait composer le cas le plus fréquent d’exploitation des deux cerveaux de la puce.

Une évolution en douceur

Ce saut de performances se fait en douceur. AMD a pris soin de ne pas créer de rupture technologique, comme cela avait été le cas avec l’arrivée des Athlon 64 bits. Les Athlon 64 dual core exploitent le socket 939 des Athlon 64. D’autre part, la synchronisation entre les deux unités de calcul s’effectuant par l’intermédiaire d’un contrôleur mémoire intégré (architecture Direct Connect), aucun nouveau chipset n’est nécessaire pour assurer la communication entre les deux coeurs, contrairement à la solution d’Intel (voir édition du 30 mai 2005). Seule une simple mise à jour du Bios se révèlera indispensable pour bénéficier de la double puissance des Athlon 64 X2.

L’architecture double coeur hérite pleinement des technologies précédemment développées à savoir le système d’économie d’énergie Cool’n’Quiet (variabilité de la fréquence d’horloge selon les besoins), des liens HyperTransport (8 Go/s de bande passante), du système EVP de prévention du débordement de mémoire tampon activé à travers le SP2 de Windows XP, et le support des instructions multimédia 3DNow et SSE3. Sans oublier le traitement des données en 64 bits compatible avec les applications 32 bits. Acer, Alienware, HP et Lenovo sont parmi les premiers constructeurs à intégrer les bi-processeurs d’AMD. Une quarantaine de partenaires intégrateurs ont également, selon le fondeur, annoncé leur intérêt pour les puces double coeur.

Après les Opteron (voir édition du 21 avril 2005) et les Athlon 64, AMD devrait poursuivre le déploiement de la technologie dual core sur les processeurs mobiles Turion (voir édition du 10 mars 2005) ainsi que sur l’Athlon FX. Les Sempron, en revanche, resteront en mono coeur. Entrée de gamme oblige.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur