AMD mise sur le K6-III pour rattraper Intel

Mobilité

Trois jours avant le lancement mondial du Pentium III, AMD dégaine son K6-III. Moins chère, la puce a bien des points communs avec celle du géant Intel. Le constructeur Gateway serait même sur le point de l’intégrer dans ses PC.

Comme il l’avait annoncé, AMD a ouvert le feu le premier en lançant ce lundi le K6-III, son nouveau processeur haut de gamme. Il précède ainsi de trois jours Intel qui doit lancer son Pentium III le 25 février prochain (voir édition du 18 février 1999).

Le K6-III est disponible de suite avec une fréquence de 400 MHz et AMD annonce une version cadencée à 450 MHz pour le mois de mars. Les prix sont particulièrement bas et les analystes prévoient que ceux des PIII -qu’Intel doit donner jeudi- seront largement supérieurs. Le modèle à 400 MHz coûte 290 dollars l’unité pour 1000 unités achetées tandis que le modèle à 450 MHz revient à 470 dollars pour le même conditionnement.

Avec ces nouveaux processeurs, AMD entend bien revenir sur le leader Intel. Il y a deux semaines, il avait volontairement changé la manière d’écrire le nom de ses processeurs en utilisant lui aussi des chiffres romains. Le K6-3, connu sous le nom de code Sharptooth, était devenu le K6-III (voir édition du 8 février 1999).

La vraie question est bien sûr de savoir si les performances des puces d’AMD souffriront la comparaison avec celles d’Intel. Sur un plan technologique, les deux nouveaux processeurs contiennent tous les deux un jeu d’instructions supplémentaires qui demandent d’utiliser des applications optimisées (voir édition du 12 février et du 18 février 1999). Ils offrent aussi, pour l’instant, des fréquences comparables. Seulement le PIII devrait atteindre le GHz tandis que le K6-III ne dépassera pas les 500 MHz (pour des fréquences plus élevées, AMD prépare le K7 dont le lancement est prévu en milieu d’année).

Côté marketing, Intel arrive loin devant avec une campagne mondiale qui devrait coûter la bagatelle de 300 millions de dollars (1,8 milliard de francs) ! Toutefois, les constructeurs de PC font un bon accueil à la puce d’AMD. Compaq a d’ores et déjà annoncé officiellement qu’il l’utiliserait. Gateway, numéro deux de la vente directe derrière Dell et fidèle depuis toujours à Intel, vient également d’annoncer qu’il allait vendre des PC à base de puces AMD. Les rumeurs prédisent le lancement de modèles équipés de K6-III mais le constructeur refuse pour l’instant de dire quels modèles il va livrer sur ses machines. Pour Jim Booth, vice-président de la division en charge des relations avec les fournisseurs d’équipements informatiques chez Gateway, “la société a décidé de profiter de l’offre d’AMD pour offrir une gamme plus flexible et pour donner plus de choix au client”. Il n’en dira pas plus.

L’accord constitue une incursion sérieuse sur les terres d’Intel mais Martin Reynolds, analyste chez Dataquest, pense que “le vrai problème d’AMD vient des marges qu’il réalise sur ses puces. Il lui faut trouver des clients prêts à payer plus pour ses processeurs.” Selon lui, l’accord avec Gateway ne l’aidera pas dans ce sens au début du moins, car le constructeur devrait introduire des K6 exclusivement dans ses configurations d’entrée de gamme. Toutefois, explique-t-il, “pour atteindre le haut de gamme, il faut nécessairement passer par l’entrée de gamme”.

Pour en savoir plus :

* http://www.amd.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur