AMD passe la barre du GigaHertz

Mobilité

Chacun à leur tour, les fondeurs font des démonstrations des possibilités de haute fréquence permises par leurs processeurs actuels ou futurs. AMD vient de présenter un Athlon cadencé à 1,1 GHz et fonctionnant dans un environnement normal.

C’est la grande messe des fabricants de puces en ce moment à San Francisco. L’International Solid-State Circuits Conference (ISSCC), qui a lieu toute la semaine durant en Californie, permet en effet à chacun des fondeurs de démontrer leur avance technologique et leurs produits en cours de développement. Alors qu’IBM préfère faire état de ses recherches pour le moyen terme (voir édition du 7 février 2000), AMD reste plus terre à terre et a présenté une version de son Athlon cadencée à 1,1 GHz. Produit dans son usine flambant neuve de Dresde, ce processeur est basé sur une technologie de gravure en cuivre à 0,18 micron. Seule différence notable avec les Athlon que l’on trouve actuellement dans le commerce, cette puce embarque au sein même du microprocesseur une mémoire cache de niveau 2, dont la taille n’a pas été dévoilée par les officiels d’AMD. Les Athlon actuels se “contentent” d’une mémoire cache de niveau 2 sur la carte mère. Ce changement de technologie permettrait entre autre d’obtenir de telles fréquences dans un environnement parfaitement normal et non pas dans un boîtier réfrigéré ou en chambre froide. AMD espère pouvoir livrer des processeurs cadencés à de telles vitesses (et utilisant cette technologie) dés le milieu de l’année 2000.

Pour en savoir plus :

* Le site d’AMD


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur