AMD présente un nouveau Sempron pour ultra portable

Mobilité

Le Sempron 3000+ aura du mal à concurrencer les Pentium M d’Intel, malgré l’effort concédé sur le volet tarifaire.

AMD vient d’enrichir sa gamme de processeurs mobiles avec un Sempron 3000+ destiné aux ordinateurs ultra portables de moins de 3 kilogrammes (à ne pas confondre avec le Sempron 3000+ mobile pour ordinateur “un peu moins” portable). Comme ces prédécesseurs, ce nouveau processeur mobile est cadencé à 1,8 GHz et dispose de 128 Ko de mémoire cache L1 et 256 Ko de cache L2.

Sempron 3000+ bénéficie de la technologie d’économie d’énergie PowerNow et de l’EVP (Enhanced Virus Protection) censé protéger les plates-formes équipées de Windows XP SP2 des attaques virales par débordement de mémoire tampon. Gravé en 90 nanomètres, il supporte les jeux d’instructions multimédia 3DNow d’AMD et SSE2 d’Intel. Proposé à 134 dollars par lot de mille, le Sempron mobile 3000+ devrait être proposé prochainement par Packard Bell et Gericom.

AMD vise clairement à concurrencer le Pentium M d’Intel qui équipe la plate-forme Centrino. Mais les performances et qualités de gestion d’énergie de ce processeur lancé en 2003 est devenu une référence, si ce n’est un standard, auprès des constructeurs. Les 150 dollars qui séparent le Semprom mobile 3000+ du Pentium M 745 (à 1,8 GHz et 2 Mo de cache L2) feront-ils la différence?

Nouveau Celeron D en vue

Si AMD attaque Intel sur le terrain du mobile, le fondeur de Santa Clara le lui rend bien du côté des processeurs d’entrée de gamme. Intel devrait prochainement présenter un nouveau Celeron D. Sorti au Japon, le modèle 345 proposera un cache L2 de 256 Ko et une fréquence de bus système de 533 MHz. Il devrait être cadencé à 3,06 GHz pour socket 478 (au lieu du nouveau LGA 775). Ce qui garantit sa compatibilité avec la majorité des cartes mères sur le marché et devrait permettre une possibilité d’évolution bon marché. Le Celeron D 340J est actuellement proposé à 117 dollars. Intel devrait également attaquer son rival sur le 64 bits en introduisant la technologie EMT64 dans les Pentium 4 Prescott pour 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur