AMD rallie Transmeta à sa guerre contre Intel

Mobilité

Le fondeur de Sunnyvale investit 7,5 millions de dollars dans une société
experte en puces basse consommation, qui accuse Intel de violer ses brevets.

AMD vient d’investir 7,5 millions de dollars dans Transmeta, en échange d’une participation dans le capital de cette entreprise américaine. Objectif affiché : profiter de sa technologie liée aux processeurs à faible consommation. Une technologie que le fondeur exploite déjà en partie puisqu’il commercialise sous sa propre marque des puces Efficeon de Transmeta depuis 2006.

Précédemment constructeur de processeurs, Transmeta a acquis ses lettres de noblesse avec deux gammes de processeurs basse consommation – Crusoe et Efficeon – avant de renoncer à son activité de constructeur fin 2005. Il vit aujourd’hui quasi-exclusivement de la vente de licences sur ses brevets à d’autres constructeurs. Une activité de valorisation de sa propriété intellectuelle qu’il défend d’ailleurs vigoureusement.

Maintenir en vie l’adversaire judiciaire d’Intel

Via cet apport financier, AMD contribue à maintenir en vie une firme qui a engagé fin 2006 pas moins d’une dizaine de poursuites judiciaires contre Intel pour violation de brevets (sur les gammes de produits Pentium 3, Pentium 4, Pentium M, Core et Core 2).

Transmeta a creusé ses pertes dernièrement. Au premier trimestre 2007, sa perte atteint 18,7 millions de dollars contre 1,6 million de dollars à la même période l’exercice précédent. Sans surprise, l’apport financier d’AMD a donc été bien perçu par les milieux financiers, se traduisant par une hausse de 22% du titre de Transmeta au Nasdaq ce vendredi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur