AMD ré-investit pour étendre sa production de processeurs à Dresde

Cloud

Pour répondre à une demande croissante, AMD introduit une nouvelle unité de production de processeurs dans sa Fab 30.

AMD compte investir 2,5 milliards de dollars supplémentaires sur trois ans dans son usine de production située à Dresde en Allemagne. Ce qui portera à 8 milliards de dollars les investissements consacrés globalement à son centre de production allemand. Moins de neuf mois après l’inauguration de la Fab 36 (voir édition du 17 octobre 2005), le nouvel investissement servira à aménager de nouvelles unités de production sur galettes de silicium (wafer en anglais) de 300 millimètres.

Si la Fab 36 dispose déjà de cette technologie, la Fab 30, inaugurée en 1999 et qui jouxte la Fab 36, était restée en mode de production sur wafer de 200 millimètres. Les wafers de 300 millimètres multiplie par plus de deux la production de processeurs et optimise ainsi les coûts de production. Pour l’occasion, la Fab 30 sera rebaptisée Fab 38. La transition entre les deux technologies s’opérera en milieu d’année 2007. AMD prévoit par ailleurs d’y produire ses futurs processeurs gravés en 65 nanomètres, contre 90 nm aujourd’hui, avant la fin de l’année prochaine.

45 000 wafers par mois

Une partie des investissements sera également réalisée dans la construction d’une nouvelle salle blanche de test des processeurs avant leur conditionnement. Ce nouveau centre de vérification de la qualité des puces, qui supplantera l’ancien, permettra d’étendre l’espace de production. D’ici à fin 2008, le centre de production de Dresde sera en mesure de produire jusqu’à 45 000 galettes de 300 mm par mois. AMD envisagera alors la gravure en 45 nm.

Cette augmentation des capacités de production est indispensable à la stratégie d’expansion d’AMD. Le fondeur doit en effet répondre à une demande de plus en plus forte de la part des constructeurs. Récemment, AMD a acquis un nouveau client de poids : Dell, premier producteur d’ordinateurs dans le monde. Le constructeur texan a annoncé qu’il lancera une gamme de serveurs quadri-processeurs Opteron d’ici la fin de l’année (voir édition du 22 mai 2006). “Nous aurons vraisemblablement une offre bi-processeur”, ajoute Thierry Labbé, directeur général de Dell France. Autant de processeurs haut de gamme à produire en perspective.

Nouveaux processeurs pour support AM2

D’autant que Dell pourrait, ultérieurement, élargir sa demande au reste du catalogue d’AMD : Athlon et Sempron pour les ordinateurs de bureau, Turion pour les mobiles. “Si notre relation avec AMD et les résultats sont bons, on envisagera cette éventualité”, lâche le dirigeant français. Dell dispose d’ailleurs d’un point d’observation, tant de la demande des clients que sous l’angle technique, à travers la gamme de PC haut de gamme Alienware qu’il a acquis récemment (voir édition du 23 mars 2006).

Parallèlement, AMD poursuit le lancement de nouveaux processeurs dédiés à son nouveau socket AM2 qui supporte, notamment, la DDR2 (voir édition du 19 mai 2006). AMD a annoncé, la semaine dernière, la disponibilité des Athlon 64 FX-62 double-coeur et Athlon 64 X2 5000+. Designé pour le support AM2, le fondeur propose également une version pour l’actuel socket 939. Inversement, AMD adapte ses nouveaux Sempron au nouveau support. Les Sempron 3600+, 3500+, 3400+, 3200+ et 3000+ sont désormais compatibles AM2. Autant d’initiatives qui devraient continuer à séduire les constructeurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur