AMD révèle enfin son Athlon à 1,3 GHz

Mobilité

Le fondeur de Sunnyvale dévoile ses Athlon 1,3 et 1,33 GHz au CeBit de Hanovre. Ils supportent tous les deux la DDR SDRam (respectivement en 200 et 266 MHz) et bénéficient d’un cache L2 de 256 Ko. Compaq et HP, notamment, les ont déjà intégrés à leurs offres.

Comme nous l’annoncions récemment (voir édition du 7 mars 2001), AMD a profité du CeBit pour présenter, dès l’ouverture du salon, ses nouveaux processeurs Athlon 1,3 et 1,33 GHz. Ils supportent bien sûr tous les deux la mémoire Double Data Rate (DDR) SDRam concurrente de la RDRam de Rambus. L’Athlon 1,3 GHz bénéficie d’un bus frontal à 200 MHz tandis que le 1,33 profite d’un FSB à 266 MHz. Les deux modèles exploitent un cache de niveau 2 de 256 Ko et de 128 Ko pour le niveau 1. Les Athlon 1,33 et 1,3 GHz sont respectivement proposés à 350 et 318 dollars (environ 2 560 et 2 330 francs) pour 1 000 unités.

AMD reste fidèle à l’architecture x86

Contrairement à Intel, qui a changé d’architecture pour son Pentium 4, AMD a choisi de rester compatible avec l’architecture x86. Ce sera d’ailleurs sa ligne de conduite pour les prochains processeurs 32 bits, comme pour les Hammer en 64 bits. Autre progrès, la technologie de traitement multimédia 3DNow! s’enrichit de 24 nouvelles instructions destinées à améliorer les calculs mathématiques en nombre entiers, au streaming et aux communications par DSP (digital signal processing). Cette nouvelle version de 3DNow! optimise également le bus système AMD Athlon, une interface système à 200 MHz compatible avec le protocole de bus Alpha EV6… en attendant l’HyperTransport (voir édition du 15 février 2001).

Fabriqué en 0,18 micron (en aluminium au Texas et en cuivre à Dresde, Allemagne), les nouveaux Athlon utilisent toujours le Socket A garantissant ainsi la pérennité des cartes mères à destination des utilisateurs qui souhaitent faire évoluer leur configuration (mais, sans le support de la DDR, le gain de performances pourrait s’avérer négligeable). Une cinquantaine de cartes mères, équipées de chipsets comme l’AMD 760 ou l’Apollo KT266 de VIA Technologies, supportent aujourd’hui la DDR. Côté intégrateur, les Athlon 1,3 et 1,33 sont déjà disponibles chez Compaq (qui propose un Presario 7000 Series), HP, MicronPC et MaxData, un intégrateur allemand. Destiné avant tout au marché des ordinateurs de bureau, l’Athlon 1,33 pourrait aussi se développer dans les stations de travail et les serveurs mono ou biprocesseurs.

Le futur immédiat des processeurs AMD passe par le Palomino, un Athlon 1,4 et 1,5 GHz doté d’un cache plus important, qui devrait voir le jour avant l’été, tandis que le Pentium 4 à 1,7 GHz est attendu pour le mois de mai. Quant au Morgan, successeur du Duron en 900 MHz ou plus, il est attendu pour le troisième trimestre. Mais le retard pris par l’Athlon 1,3x (prévu à l’origine pour fin 2000) pourrait se reporter sur ses successeurs.

Pour en savoir plus : Le site d’AMD (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur