AMD se lance dans le WiFi

Mobilité

AMD vient d’annoncer la mise en échantillonnage d’une plate-forme WiFi à destination des ordinateurs portables et autres assistants personnels. Composé de deux circuits logiques, l’Am1772 supportera le WiFi en 802.11b. L’Am1772 sera proposé dès le début 2003 sous forme de chipset ou bien intégré dans une carte mini-PCI.

Effet Banias ? Intel n’est pas le seul fondeur de processeurs à intégrer la gestion de réseaux sans fil basés sur le protocole 802.11 (WiFi) dans ses produits. Son concurrent le plus direct, AMD, se lance également sur ce marché. Le père de l’Athlon vient d’annoncer la plate-forme Am1772 destinée à introduire le WiFi dans les ordinateurs portables et autres assistants personnels.

Mis au point par AMD Alchemy Solutions, une division du fondeur chargée de développer les produits embarqués et sans fil, l’Am1772 est composé de deux jeux de composants : l’Am1770, un émetteur-récepteur de radiofréquence, et l’Am1771, chargé de la gestion des transmissions. Une version carte mini-PCI est également développée par AMD Alchemy.

AMD estime que cette architecture va augmenter la durée de vie des batteries et diminuer l’utilisation des ressources de calcul de l’unité centrale demandée par la prise en charge de la connexion au réseau local sans fil. Une comparaison qui vise les produits concurrents, bien entendu, qu’il s’agissent des cartes réseau PCMCIA ou USB actuelles (pour les portables) ou du Banias, futur processeur mobile d’Intel qui intégrera le protocole WiFi. La consommation électrique de l’Am1772 se limite à 134 mA en réception et 232 en émission.

Limitation de vitesse

Cependant, alors que le Banias supportera les protocoles 802.11a et 802.11b, l’Am1772 se limite lui au 802.11b, le protocole le plus lent. Selon un porte-parole, la société lancera plus tard des produits hybrides qui intégreront les 802.11a, b et g. En cours de finalisation, le 802.11g offrira des débits théoriques de 22 Mbits/s contre 11 pour le 802.11b et 54 pour le 802.11a. “Ce sera un premier pas audacieux d’AMD pour pénétrer sur le marché du sans fil et le premier d’une série de produits sans fil que nous prévoyons de mettre sur le marché au cours des douze prochains mois”, précise William Edwards, vice-président d’AMD, “A plus long terme, nous souhaitons continuer de proposer à nos clients une technique sans fil de pointe et d’intégrer cette technique dans nos processeurs system on a chip.” AMD rejoindrait donc Intel sur l’idée d’une solution entièrement intégrée dans une unique puce.

Avec ce nouveau produit, dont la disponibilité est annoncée pour le premier trimestre 2003, AMD entend répondre à quatre marchés : l’automobile, l’accès Internet sans fil, les périphériques sans fil pour PC et les périphériques de loisirs comme le jeu “mobile” ou les plates-formes audiovisuelles. Une vision qui dépasse le seul cadre de la micro-informatique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur