AMD se prépare à une vague de licenciements

ComposantsMobilitéPoste de travail
licenciements - SFR - suppressions - postes - telephonie - mobile

Le nouveau P-DG, Rory Read, vient d’annoncer qu’AMD allait réduire ses effectifs de 10%. Des restructurations mondiales qui visent à donner un nouvel élan au fondeur américain.

Rory Read, nommé P-DG d’AMD le 25 août dernier, vient d’annoncer des mesures drastiques. Le fondeur va se restructurer et pour ce faire, ce sont 10% des emplois qui seront supprimés à l’échelle mondiale à la fin de l’année.

Le troisième trimestre de l’année 2011 s’est pourtant soldé par un bénéfice de 97 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 1,69 milliard de dollars en hausse de 7% par rapport au troisième trimestre 2010.

Mais AMD entend bien recentrer son activité sur les puces à faible consommation, sur le cloud computing et sur les pays émergents.

En témoigne la déclaration de Rory Read lors de l’annonce des résultats financiers pour du troisième trimestre de l’année : “Nous voyons des croissances à deux chiffres pour le chiffre d’affaires et les livraisons dans les pays émergents tels que la Chine et l’Inde, ainsi que des gains de parts de marché pour les laptops d’entrée de gamme.

En substance, en annonçant ces restructurations, le P-DG du fondeur a également précisé le cap en expliquant que la restructuration était “ destinée à améliorer notre capacité à constamment répondre aux besoins de notre clientèle mondiale et à prendre une position de leadership dans le domaine de la faible consommation, des pays émergents et du cloud.

Précisons que Rory Read était le Directeur d’Exploitation au sein de Lenovo, société dont la croissance insolente dans le domaine des PC (la société chinoise est devenue deuxième constructeur mondial) est largement due à la croissance du marché chinois.

AMD estime que ces suppressions d’emplois lui feront économiser 10 millions de dollars dès 2011 et surtout 118 millions de dollars en 2012.

Concrètement, la restructuration devrait avoir lieu principalement à l’automne 2011 et elle devrait lui coûter 101 millions de dollars en 2011, puis 4 millions de dollars en 2012. Toutes les suppressions devraient avoir été réalisées au plus tard début 2012.

Les processeurs Fusion ont connu un succès certain grâce notamment à leur GPU rapide qui a permis d’apporter le 1080p à des laptops d’entrée de gamme. Côté cartes graphiques, ce sont les modèles de la série Radeon HD 6000 qui ont permis à AMD de renouer avec le succès sur ce terrain.

Reste qu’Intel fait figure d’ogre face à AMD. Et c’est bien dans les domaines où Intel présente des faiblesses qu’AMD envisage de concentrer ses forces.

 

 

Crédit photo : Copyright Benoît Sarasin – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur