AMD sort son premier Athlon gravé en 0,13 micron

Mobilité

L’Athlon XP 2200+ ne signe pas seulement l’arrivée d’une nouvelle fréquence dans la gamme des puces AMD. C’est le premier processeur de bureau gravé en 0,13 micron du fondeur de Sunnyvale. La différence de finesse de gravure constitue la seule vraie nouveauté de cet Athlon XP, version Thoroughbred, toujours basé sur l’architecture QuantiSpeed et compatible avec le socket A. Le Thoroughbred évoluera vers le Barton en début d’année prochaine.

Huit mois après l’annonce de l’Athlon XP de bureau version Palomino, AMD sort son Athlon XP “Thoroughbred”. Sous la dénomination commerciale Athlon XP 2200+ (cadencé dans en réalité à 1,8 GHz), le Thoroughbred se distingue du Palomino par sa finesse de gravure qui passe de 0,18 à 0,13 micron. La réduction du coeur de la puce a pour avantage de réduire le dégagement de chaleur tout en optimisant la consommation d’énergie. Malgré la différence de taille, notons qu’AMD a réussi à conserver le même connecteur Socket A, ce qui assure une compatibilité ascendante avec les actuelles cartes mères, à condition de mettre à jour son Bios. On ne peut pas en dire autant de tout le monde…

Par ailleurs, nécessitant moins de matière première, AMD va pouvoir produire plus de puces qu’en 0,18 micron. La taille du coeur processeur est désormais de 80 mm carrés, soit 20 % de moins que les 100 mm carrés du Duron version Morgan et ses “seulement” 192 Ko de mémoire cache. Même en 0,13 micron, la surface du coeur du Duron ne descendra pas sous les 70 mm carrés. Un gain de place négligeable qui explique la disparition du Duron programmée pour la fin de l’année au profit du seul Athlon XP (et en attendant la famille Hammer en 64 bits).

Une vitesse de bus frontal inchangée

Les différences avec le précédent Athlon XP s’arrêtent là. On retrouve l’architecture QuantiSpeed (voir édition du 9 octobre 2001) avec support des instructions MMX et 3DNow!. La fréquence du bus frontal (FSB) se cantonne à 266 MHz ce qui ne permettra pas au Thoroughbred de tirer pleinement partie des mémoires DDR-SDRam à 333 ou 400 MHz. La mémoire cache reste inchangée à 256 Ko de cache de niveau 2 (L2) et 128 Ko pour le niveau 1 (384 Ko au total). Prévues pour début 2003 (sous le nom de code “Barton”), les prochaines versions devraient intégrer un cache L2 à 512 Ko mais le FSB ne devrait pas évoluer “même si on peut le monter à 400 MHz”, précise un porte-parole d’AMD France.

Barton, dernière puce en Socket A

Le Barton sera la quatrième et dernière génération d’Athlon à supporter le socket A qui perdurera jusqu’en 2004. Quant au Thoroughbred, il devrait évoluer tranquillement vers une version 2600+ histoire d’occuper le terrain du marketing face aux 3 GHz du Pentium 4 programmés chez Intel. Ce sera avant tout bénéfique au consommateur puisque chaque nouvelle génération de fréquence compresse d’autant les tarifs des versions précédentes. L’Athlon XP 2200+ est proposé à 241 dollars pour mille unités. Soit le tarif du Pentium 4 à 2,2 GHz.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur