AMD sur le fil du rasoir

Mobilité

Le fondeur a prévenu qu’il allait creuser son déficit à 200 millions de dollars pour le deuxième trimestre 1999. Bref, il n’aura pas droit à l’erreur avec la sortie du processeur K7/Athlon cadencé à partir de 500 MHz.

Le fabricant de puces AMD a annoncé que ses résultats financiers pour le deuxième trimestre seront pires que prévus. Le fondeur indique qu’il enregistrera un déficit de 200 millions de dollars (1,2 milliard de francs) durant cette période. C’est donc l’escalade, puisqu’il a déjà accusé un déficit de 128 millions de dollars lors du premier trimestre.

La firme a prévenu qu’elle aura vendu moins de puces qu’en début d’année : 3,5 millions de processeurs lors des trois derniers mois contre 5 millions durant le premier trimestre. Cela étant, le fondeur estime que la sortie du processeur Athlon, anciennement nommé K7, pourrait représenter la fin du tunnel. Profitant du retard des nouveaux Pentium III d’Intel, AMD est devenu le premier constructeur à proposer des processeurs grand public cadencés à 600 MHz, comme nous l’avions évoqué cette semaine (voir édition du 23 juin 1999) .

Le modèle Athlon 600 MHz possède 128 Ko de cache de niveau 1 et intègre le jeu d’instructions 3Dnow!. Fabriqué à l’aide d’une technologie de gravure à 0,25 micron, il possède un bus interne au standard EV6 Alpha fonctionnant à 200 MHz, autrement dit deux fois plus rapide que celui des Pentium III. Trois versions (600 MHz, 550 MHz, 500 MHz) sont commercialisées aux prix respectifs de 799, 479 et 324 dollars (4800, 2900 et 2000 francs) par unité pour un lot de 1000 pièces. Les premiers micro-ordinateurs recourant à ces puces devraient être disponibles au troisième trimestre.

Pour en savoir plus : http://www.amd.com (US)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur