AMD : un pas de plus vers les entreprises

Mobilité

En signant un accord de distribution avec Nec, AMD franchit un nouveau pas en direction des entreprises. Même si les performances des puces du fondeur texan ne sont plus à prouver, les DSI semblent encore avoir quelques problèmes à se défaire de leur politique du “tout Intel”.

AMD vient tout juste d’annoncer un nouveau contrat de distribution avec Nec, qui pourrait bien donner au fondeur le petit coup de pouce nécessaire pour se faire une place au sein des entreprises européennes. Jusqu’à présent, malgré de bonnes performances techniques et des prix en général inférieurs à ceux pratiqués par Intel pour des processeurs équivalents, les puces d’AMD étaient plutôt destinées à des machines grand public. Frilosité de la part des entreprises ou manque de conviction de la part d’AMD, toujours est-il que le fondeur texan a bien du mal à convaincre.

Une barrière psychologique à franchir

Selon les termes du contrat, un certain nombre de machines de la gamme PowerMate DT seront équipées de Duron et d’Athlon. Selon un analyste de Dataquest, cité par nos confrères américains de Cnet, cela devrait aider à passer la barrière psychologique qui, jusqu’à présent, pousse les responsables informatiques à se tourner vers le “tout Intel”. “C’est le problème de la poule et de l’oeuf”, indique ainsi l’analyste. Pour amorcer la pompe, “il faut que des vendeurs se lancent dans la nouvelle offre et que des consommateurs la demandent, mais le problème, c’est que chacun attend que l’autre commence.”

Nec n’est pas le premier constructeur, heureusement pour AMD, à intégrer les puces texanes dans ses machines. Compaq, HP ou IBM ont quelques modèles à leur catalogue, mais plutôt destinés au grand public. Dernièrement, Micron, un constructeur américain, annonçait son intention de mettre de l’AMD dans ses PC d’entreprise (voir édition du 3 janvier 2001). L’accord avec Nec est donc majeur pour la pénétration d’AMD dans les entreprises européennes. Petit à petit, il semble donc qu’AMD se forge une nouvelle image. Les tests comparatifs montrent régulièrement les bonnes performances des Athlon et AMD a également annoncé en fin d’année dernière son intention de s’attaquer au marché des serveurs, en s’appuyant notamment sur une nouvelle architecture multiprocesseur (voir édition du 30 novembre 2000). Le fondeur a également montré qu’il pouvait être un leader en termes d’innovation en présentant l’Hypertransport, une nouvelle technologie de bus (voir édition du 15 février 2001).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur