AMD vise au-delà des 30 % du marché avec l’Opteron Barcelona

Mobilité

L’Opteron Quad Core permettra-t-il à AMD de regagner les parts de marché
perdues suite à son retard?

Le débarquement, tardif, du premier processeur quadri-coeurs natif Barcelona permettra-t-il à AMD de regagner des points sur le marché des serveurs x86? Hector Ruiz, le directeur général d’AMD, en est convaincu.

Dans une interview accordée à Reuters, le dirigeant estime que l’Opteron Quad Core (ex-Barcelona) permettra de hisser AMD au-delà des 30 % de part de marché. “30 % n’est pas seulement raisonnable, nous devrions aller au-delà“, a déclaré Hector Ruiz. “Dans un marché honnête et ouvert à la concurrence, je ne vois aucune raison à nous limiter à un chiffre particulier“, précise-t-il.

Des avancées technologiques intéressantes

L’ouverture du marché qu’évoque le PDG d’AMD est une référence aux accusations que sa société a portées contre son concurrent Intel pour abus de position dominante. Ce type de procédure est actuellement étudiée par Bruxelles et des tribunaux américains, notamment.

Sur le papier, le Quad Core d’AMD présente des avancées technologiques intéressantes face aux modèles concurrents d’Intel, les Xeon 73xx et 53xx. AMD met notamment en avant la conservation de l’enveloppe thermique entre l’Opteron double coeur et la nouvelle puce ce qui permet aux entreprises de pérenniser leur investissement en augmentant leur puissance de traitement sans, en théorie, varier la consommation énergétique.

AMD a également mis l’accent sur ses technologies de virtualisation qui sauront tirer parties des quatre coeurs de calculs offerts par Barcelona.

50 % de baisse

Mais le retard pris dans le développement du Quad Core a obligé AMD à céder du terrain face à Intel qui n’a cessé de multiplier les sorties de Xeon depuis leur disponibilité en version 4 coeurs en novembre 2006. AMD aurait ainsi perdu 50 % de part de marché alors qu’Intel en gagnait 30%.

Il est encore trop tôt pour vérifier la conviction d’Hector Ruiz. Le Barcelona, qui plafonne à 2 GHz, évoluera en fin d’année vers le Budapest avec 2,5 GHz. 2008 devrait marquer son passage en gravure 45 nanomètres (65 nm aujourd’hui) avant d’évoluer en 2009 vers une version à huit coeurs processeurs.

En attendant, la société Lucasfilm, spécialisée dans les effets spéciaux audiovisuels (du nom du réalisateur de Star Wars), a renouvelé sa confiance dans la technologie du fondeur de Sunnyvale. Kevin Clark, responsable de l’infrastructure informatique, a affiché son intention d’équiper son centre de données (le Letterman Digital Arts Center essentiellement concentré autour du calcul de rendu d’image) du Quad Core d’AMD. Le responsable n’a pas précisé le nombre de serveurs impactés par l’opération. Mais à défaut d’un gros client, AMD trouve en Lucasfilm de quoi déjà un partenaire médiatique prestigieux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur