America Movil a visé KPN pour débarquer en Europe

Régulations

Le puissant opérateur télécoms venu d’Amérique latine serait de facto le propriétaire de son homologue néerlandais KPN. Illustration d’un champs de bataille dans le secteur télécoms fragilisé en Europe.

America Movil, opérateur géant en Amérique, veut s’implanter en Europe. Ce qui provoque quelques remous dans le paysage télécoms européen.

Et il passe par la case KPN pour marquer les esprits.

Le groupe du milliardaire mexicain Carlos Slim vient de récupérer près de 25% des parts de l’opérateur télécoms néerlandais (31 000 salariés, 40 millions d’abonnés) par le biais de la Bourse.

En cumulant l’ensemble des blocs de titres acquis, America Movil considère qu’il détient désormais 40% du capital de KPN. Il possèderait de facto l’opérateur.

Le 8 mai, l’opérateur venu d’Amérique latine avait lancé une offre sur 27,7% du capital de KPN (pour un prix modique de huit euros par action) pour monter en puissance.

Il lui manquerait encore un reliquat de 2,82% pour y parvenir. Mais ce sera comblé, assure America Movil.

Des contre-offensives ont été menées pour décourager Carlos Slim. Comme la tentative de rapprocher 02 (filiale de Telefonica) et E-Plus (filiale de KPN) en Allemagne. En vain.

Selon des experts télécoms comme l’Idate, le puissant America Movil (225 millions de clients dans 18 pays pays d’Amérique, 38,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires) a profité d’un secteur télécoms européen fragilisé par la crise et fragmenté (140 opérateurs).

D’autres “menaces venus d’ailleurs” sont repérées : China Telecom (Chine) etTurkcell (Turquie) ont des ambitions en Europe (notamment en France).

Sous la forme d’opérateurs mobiles virtuels (MVNO) et en visant des segments de clients spécifiques (la communauté chinoise installée dans l’Hexagone par exemple pour le cas de China Telecom), ils pourraient profiter d’une certaine libéralisation du secteur télécoms favorisée par le cadre règlementaire européen.

Accord KPN – Huawei pour le support business
Aux Pays-Bas, KPN a signé un accord avec Huawei équipementier chinois télécoms dans le cadre d’un programme de déploiement de systèmes BSS (Business Support System). Le programme a pour but de développer la prochaine génération de solutions de BSS convergent sur les marchés du grand public et des opérateurs aux Pays-Bas. Huawei assistera KPN pour garantir le succès de ce programme. Récemment, Huawei est également devenu partenaire d’EPls (filiale KPN en Allemagne) pour fournir des prestations similaires.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur