Analyse prédictive et big data : AOL s’empare de Velos

Business intelligenceCRMData-stockageEntrepriseFusions-acquisitionsMarketing
aol-rachat-velos

Sur fond de rapprochement avec Verizon, AOL poursuit ses emplettes dans les start-up avec Velos, spécialiste de l’analyse prédictive et big data.

Datamining, analyse prédictive, big data…Autant de thèmes qui font tilt auprès de l’écosystème IT aux Etats-Unis.

Récemment, le groupe Internet AOL, en cours de rapprochement avec l’opérateur télécoms Verizon, a procédé à l’acquisition de la start-up Velos.

Le montant de la transaction n’a pas été divulgué.

Suite à cette acquisition, le service Velos a été fermé, comme on peut le lire sur la page d’accueil de son site Web : “Nous sommes heureux d’annoncer que Velos (Sociocast Network, LLC) fait maintenant partie d’AOL. Notre service ne sera plus disponible pour le grand public.”

Le rapprochement effectif remonterait à mars dernier, selon VentureBeat sur la foi du profil LinkedIn d’Alber Azout, co-fondateur et CEO de Velos. Mais il vient juste d’apparaître au grand jour.

Vélos accompagne des sociétés dans l’exploitation de leurs bases de données sous un angle “d’analyse prédictive” qui constitue une forme d’exploitation de la data sous l’angle de la business intelligence.

Les bases de données disjointes sont d’abord regroupées puis préparées pour de la modélisation big data. Il en résulte une analyse prédictive qui permet de déployer des stratégies de marketing plus pertinentes.

Des outils qui pourraient se révéler précieux à AOL qui exploite une batterie de solutions de ciblage publicitaire.

Big data oblige, Velos exploite le framework open source Hadoop et exploite des outils disponibles en mode SaaS : Sociocast Connect et Sociocast Signal. La société compte parmi ses clients Quicken Loans (société de crédit) et Cigna Health (assurance santé).

Velos a été créée en 2010 à New-York sous le nom de Sociocast Networks à l’origine. La société a levé 5,9 millions de dollars en quatre tours auprès de neuf investisseurs, selon CrunchBase, dont les sociétés de capital-risque Detroit Venture Partners et Signatures Capital.

La frénésie autour des solutions d’analyse prédictive est palpable aux USA.

En janvier 2014, InsightOne entrait dans le giron d’Apigee (gestion des API), rappelle TechCrunch. A la fin de cette même année, Cognilytics tombait dans l’escarcelle de l’opérateur CenturyLink.

Le rachat de Kxen par SAP est du même acabit. La start-up dédiée aux solutions d’analyse prédictive (créée par le Français Erik Marcade et basée dans la Silicon Valley) avait rejoint le giron de l’éditeur allemand en septembre 2013.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur