Analytics : le Français BIME lève 3 millions d’euros et vise les Etats-Unis

Business intelligenceData-stockageEntreprise
bime-analytics-business-intelligence

L’éditeur français BIME, qui s’est fait connaître pour ses outils d’analytics en mode cloud, va mettre à profit sa dernière levée de fonds (3 millions d’euros auprès d’Alven Capital) pour étendre son activité aux États-Unis.

Connu pour ses solutions de Business Intelligence reposant sur la plate-forme cloud Amazon Web Services, BIME franchit une nouvelle étape dans son expansion à l’international.

L’éditeur français, qui a démarré son activité en 2009 à Montpellier (il s’appelait alors We Are Cloud), a obtenu, auprès du fonds d’investissement parisien Alven Capital, un financement de 3 millions d’euros qui lui permettra notamment de renforcer sa présence aux États-Unis.

Primé à ses débuts par le ministère de la Recherche, BIME s’est distingué deux ans plus tard en remportant les Trophées Eurocloud France dans la catégorie ‘Meilleure start-up’… et en décrochant un prix lors des Cloud Computing World Series de Londres.

Dans la foule des outils d’analytics, son offre s’est démarquée en adoptant le modèle de distribution SaaS (‘Software as a Service’) et en ciblant jusqu’aux plus petites entreprises, avec une tarification qui débute à 140 euros HT par mois.

Sa plate-forme éponyme, qui s’appuie sur la technologie QueryBlender, permet aux utilisateurs métiers de se connecter à la plupart des sources de données, stockées en interne ou externalisées sur des services tels que Dropbox, Google Analytics et Salesforce.

De l’analyse à la visualisation sous forme de tableaux de bord interactifs ou de tunnels de conversion, cet outil d’aide à la prise de décision “concerne aussi bien les petites entreprises que les grands comptes […], quelle que soit la volumétrie des données manipulées“, selon la cofondatrice et CEO Rachel Delacour.

Avec un portefeuille de quelque 350 clients dont environ un tiers aux États-Unis (le pétrolier Shell, l’équipementier réseau Cisco…), BIME réalise 70% de son chiffre d’affaires hors de France.

Son implantation outre-Atlantique s’est concrétisée avec l’ouverture, fin octobre, d’une filiale à Kansas City (Missouri), où Google a déployé son réseau fibre optique. Sept personnes y sont actuellement employées dans la vente, le support commercial et le marketing.

BIME va mettre à profit sa levée de fonds pour renforcer ces équipes à l’horizon 2014. Des recrutements sont également prévus en France, avec l’objectif de porter les effectifs à une quarantaine de collaborateurs d’ici la fin de l’année.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les logiciels de comptabilité ?

Crédit photo : everything possible – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur