Un ancien d’Oracle arrive à la tête de Sage

Régulations
stephen-kelly-sage

Le Britannique Stephen Kelly, qui a passé dix ans chez Oracle, prendra ses fonctions de CEO du 3e éditeur mondial de logiciels ERP le 5 novembre 2014. Il succédera au Français Guy Berruyer.

Début mai, parallèlement à l’annonce de ses résultats financiers pour le premier semestre de l’exercice fiscal 2014, Sage avait officialisé le départ de son actuel CEO, au plus tard pour mars 2015.

L’identité du successeur a été dévoilée ce mercredi 6 août. Le Français Guy Berruyer, qui occupe le poste depuis octobre 2010, passera le témoin au Britannique Stephen Kelly, qui prendra ses fonctions le 5 novembre prochain. Ce diplômé de l’université de Bath (Angleterre) fut l’un des artisans de la récente refonte organisationnelle du gouvernement Cameron. Sa carrière avait débuté en 1988 par une prise de fonction au sein du management d’Oracle.

Arrivé chez l’éditeur américain peu après son introduction en Bourse, Stephen Kelly change de cap neuf ans plus tard : en 1997, il rejoint Chordiant Software. C’est pendant son mandat de CEO entre 2000 et 2006 qu’il contribue à l’IPO de cette société spécialisée dans les solutions de gestion de la relation client (CRM).

La suite de sa carrière se passe chez Micro Focus International. Entre 2006 et 2009, il dirige cette entreprise américaine proposant des services de consulting IT. Son arrivée dans la sphère publique britannique remonte à 2011, avec comme premier objectif de promouvoir l’activité des petites et moyennes entreprises.

Se disant “enthousiasmé [par le] positionnement idéal de Sage pour offrir aux entreprises les bénéfices des technologies cloud, mobiles et sociales”, Stephen Kelly touchera un salaire annuel de 790 000 livres (1 million d’euros), hors bonus et actionnariat sur le même principe que Guy Berruyer.

Ce dernier honorera son contrat jusqu’au 31 mars 2015. Aujourd’hui âgé de 62 ans, il se retire avec “encore de nombreuses ambitions personnelles, dont celle d’escalader le mont Blanc”. Diplômé de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse) et titulaire d’un MBA de l’université de Harvard (Etats-Unis), il était arrivé au sein du groupe IT britannique en 1997.

Occupant d’abord plusieurs postes de management importants, il est ensuite nommé P-DG de la branche française de Sage, succédant à Pierre-Yves Morlet, le fondateur de Ciel (racheté par Sage). En 2000, il prend les fonctions de Président Europe continentale et Asie, qui lui permettent de rejoindre le comité exécutif. Dix ans plus tard, il est investi au poste de CEO en remplacement de Paul Walker, qui officiait depuis 1994.

Les marchés ont positivement réagi à l’officialisation de ce remaniement. Cotée à la Bourse de Londres sur le FTSE 100, l’action Sage (SGE.L) vaut, à l’heure où nous écrivons ces lignes, 370 livres sterling, soit 0,52% de plus qu’en ouverture de séance ce matin à 8 heures.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les logiciels de comptabilité ?

Crédit photo : gov.uk, licence Open Government v2.0


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur