L’ancien patron de GE pourrait prendre les commandes d’Uber

Gestion des talentsManagement
jeff-immelt-GE-Uber

Jeff Immelt pourrait succéder à Travis Kalanick à la tête d’Uber. Une nomination à confirmer dans les 15 prochains jours ?

Jeff Immelt est pressenti pour remplacer Travis Kalanick à la tête d’Uber, qui a été poussé vers la sortie dans le courant du printemps.

Alors que le départ du charismatique fondateur est encore frais, la société Internet californienne pourrait opter pour un successeur au profil plus industrie & corporate tout aussi influent : Jeff Immelt.

Début août, le patron de General Electric (GE) a quitté de manière inattendue ses fonctions de dirigeants, après avoir passé 16 ans aux commandes du groupe industriel américain (énergie, santé…).

Selon le site média IT Recode.net, Jeff Immelt disposerait du soutien d’une majorité du conseil d’administration d’Uber pour sa nomination, qui devrait être confirmée d’ici 15 jours. Une décision est attendue au cours des deux prochaines semaines.

Après l’ère du créateur, place au gestionnaire ? Le profil de Jeff Immelt devrait rassurer les actionnaires et les investisseurs d’Uber afin de poursuivre le développement à vitesse grand V de la société Internet californienne, qui bouscule les acteurs de la mobilité dans tous les pays d’implantations, en particulier les compagnies de taxis.

Uber provoque régulièrement des polémiques dans le monde. Son application, visant de manière basique à mettre en relation chauffeur et passager, titille les législations nationales en matière de transport de personnes en véhicule.

Quitte à se monter borderline dans certains cas…Ce qui aboutit à des tensions pouvant aboutir à des procédures judiciaires avec les Etats et les sociétés de transport qui prennent des clients pour assurer leurs déplacements dans les zones urbaines.

Après un cumul de tumultes (sexisme, harcèlement, série de démissions, relations tendues avec certains fonds actionnaires, gestion des données, conflit avec Google sur la propriété intellectuelle…) sous l’ère du bouillonnant Travis Kalanick, Jeff Immelt devra apaiser la situation pour garantir un développement pérenne. Et franchir le cap de la Bourse ?

Restons prudent en attendant la confirmation de sa nomination car il serait étonnant que l’ex-patron de GE soit le seul candidat en lice.

(Crédit photo : Compte Twitter @JeffImmelt)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur