Android accueille les applications Firefox OS

CloudMobilitéOS mobiles
android-firefox-os

Le moteur d’exécution intégré dans la dernière version stable du navigateur Firefox pour Android prend en charge les applications développées pour le système d’exploitation mobile Firefox OS.

Fin 2012, Mozilla ouvrait aux utilisateurs Android une version préliminaire de son magasin d’applications HTML5 pour le navigateur Firefox.

La Fondation posait là les jalons d’un OS mobile autonome… aujourd’hui connu sous l’appellation Firefox OS. Avec ce parc logiciel, elle apportait aussi une réponse formelle au Chrome Web Store de Google. Mais au-delà de cette seule confrontation résidait un objectif de fidélisation des développeurs et des utilisateurs, matérialisé par cette ouverture de la plate-forme à l’environnement Android.

Les quelques centaines d’applications regroupées dans cette logithèque – elles sont aujourd’hui des milliers – étaient développées sur un modèle respectueux des standards, autour des technologies du Web (HTML5, JavaScript…) et du noyau Linux, sous le nom d’Open Web Apps. Cette universalité, cet agnosticisme des terminaux (smartphones, PC, tablettes, etc.) et des environnements d’exécution (mobile, bureau…) constituait leur principal avantage face aux programmes codés en natif. C’est toujours le cas actuellement à travers Firefox OS. Mais cette offre, exploitée commercialement depuis bientôt un an, n’a pas encore délivré les résultats escomptés en termes de masse critique.

La question cruciale de l’ouverture à Android est donc revenue sur la table. Les travaux menés en la matière se concrétisent avec un compilateur intégré dans le navigateur Firefox 30 pour Android. Les applications développées pour Firefox OS seront automatiquement converties en applications Android (.apk).

Les développeurs pourront choisir entre trois canaux de distribution : le Marketplace, une place de marché tierce ou une page d’installation sur un site Web. Sous réserve d’installer au préalable NodeJS et zip/unzip, ils pourront utiliser un nouvel outil en ligne de commande (mozilla-apk-cli). Ce front-end pour le service APK Factory permet de compiler des .apk à des fins de test sans avoir à déployer le SDK Android en local.

Il faudra néanmoins, pour l’utilisateur final, autoriser, dans les paramètres de son terminal Android, l’installation depuis des “sources inconnues”. Ce qui pourrait entraîner des problèmes de sécurité.  Dans une contribution blog, Mozilla reconnaît que “l’idéal serait de pouvoir n’autoriser que les applications issues de marketplace.firefox.com […], mais cette granularité n’est pour l’instant pas possible avec Android“. A noter que l’exécution d’applications Android sur Firefox OS n’est pas encore au programme.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous le langage high-tech ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur